Billet Monocle AM : Que faire (en 2022) ?

92
Le Tableau Noir de MONOCLE

Chers lecteurs, chers investisseurs,

Après une année 2021 exceptionnelle sur les marchés, au cours de laquelle tant de records ont été battus, il semble être l’heure de faire les comptes.

Le S&P s’est envolé de 27%, le CAC40 de 31% et l’action Nvidia (le géant américain des semiconducteurs) de 136%.

Tout cela est encore plus mirobolant lorsque l’on s’aperçoit que c’est la troisième année consécutive de performances à deux chiffres sur les marchés actions (une première depuis 1999) : que de plus-values à réinvestir (problème de riches me direz-vous).

Néanmoins, les choses ont l’air de se complexifier en ce début d’année 2022. Le Nasdaq affiche une teinte de plus en plus vive : -6% depuis le 1er janvier et -8% depuis ses plus hauts de novembre.

Qui plus est, la plupart des actions le composant sont en nette baisse (40% de l’indice est à -50% sur un an). Enfin, les fameux « insiders », c’est-à-dire le management de ces sociétés (sûrement les personnes les plus au courant de la « vraie valeur du business ») vendent leurs actions à tour de bras : ils ont vendu pour $32 Milliards au cours des derniers 6 mois contre seulement $95 Millions d’achats.

Entre des valorisations toujours excessives, un cocktail inflation – hausse de taux de plus en plus acide et un échauffement certain des esprits, il semble avisé de se poser la question suivante : que faire dans un tel contexte lorsque l’on est investisseur et quelles sont les différentes issues ?

Pour que les marchés continuent leur ascension, il faut des flux entrants. Or, il semble que toutes les liquidités disponibles soient actuellement dans le système, à fortiori avec de l’effet de levier. C’est donc un marché constitué de beaucoup plus de vendeurs potentiels que d’acheteurs potentiels.

Une stagnation ? Pourquoi pas, mais vu les changements majeurs ayant impacté les marchés ces deux dernières années, la volatilité générée par les flux retails semble être une tendance bien ancrée.

Une correction ? Tout dépend de son ampleur, mais c’est peut-être le scénario le plus cohérent. La hausse des taux pourrait inciter les investisseurs à vendre leurs actions pour réallouer leurs portefeuilles vers des actifs moins risqués.

In fine, aucune réponse n’a l’air simple mais il semble être le moment de faire le tour de ses allocations et de bien réfléchir non pas au potentiel de hausse mais plutôt au risque de baisse de chacune de ses lignes – et à apporter les modifications nécessaires pour amortir le choc en cas de coup dur.

Bonne soirée,
Max

Vous avez trouvé cette publication intéressante ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier à noter cette publication.

Monocle Asset Management
WRITEN BY

Monocle Asset Management

Monocle AM a pour objectif d’offrir à ses investisseurs la meilleure performance, ajustée de son risque, sur un horizon d’investissement long-terme. Notre philosophie est de faire prospérer le patrimoine, mais pas à tout prix : nous refusons de prendre des risques exagérés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

* champs obligatoires

Veuillez sélectionner les communications que vous souhaitez recevoir

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien en pied de page de nos e-mails. Pour plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez visiter notre site.

Nous utilisons Mailchimp comme plateforme d'envoi. En cliquant ci-dessous pour vous abonner, vous reconnaissez que vos informations seront transférées à Mailchimp pour traitement.En savoir plus sur les pratiques de confidentialité de Mailchimp.