La Banque de France termine avec succès la première tranche de son programme d’expérimentation de monnaie numérique de banque centrale

La Banque de France a conduit avec succès la dernière expérimentation de son programme d’expérimentation de monnaie numérique de banque centrale (MNBC) à des fins de règlement interbancaire lancé en mars 2020. Cette expérimentation a été menée avec un groupement d’acteurs piloté par HSBC.

4
La banque de France | Les actualités économiques et financières

L’expérimentation a consisté en une émission de titres obligataires numériques sur une blockchain, réglés en MNBC. L’expérimentation a permis de tester le traitement de titres numériques de bout-en-bout, émission, souscription par plusieurs acteurs, jusqu’au paiement de coupon, comprenant des opérations de change. L’ensemble de ces opérations a reposé sur plusieurs environnements de technologie blockchain opérés par HSBC pour les titres, et par la Banque de France pour les titres et la MNBC.

La communication entre les différents environnements s’appuie sur plusieurs composants d’interopérabilité qui ont été spécifiquement développés et constituent la valeur ajoutée de l’expérimentation : ils ont permis de transférer les données relatives aux caractéristiques des titres et de déclencher automatiquement et de manière concomitante la comptabilisation des flux titres, espèces et change, dans les différents environnements tout en assurant à la Banque de France le contrôle de la monnaie centrale.

« L’interopérabilité entre plateformes est un élément clé pour maximiser les avantages qu’apportent les technologies de registre distribué appliquées aux marchés financiers. En réussissant le transfert de données et d’actifs ainsi que l’échange d’actifs entre différentes blockchains, de façon concomitante, la Banque de France et HSBC ont démontré la possibilité d’une telle interopérabilité, indispensable pour faire coexister les multiples environnements sur lesquels repose le fonctionnement efficient des marchés » explique Nathalie Aufauvre, Directrice Générale de la Stabilité financière et des Opérations.

L’ensemble de ces opérations a été mené par HSBC avec son partenaire technique IBM, membre du groupement d’acteurs spécifiquement crée pour l’expérimentation.

La Banque de France va poursuivre son programme d’expérimentations de MNBC, dont le deuxième volet sera principalement centré sur les opérations transfrontières.

Vous avez trouvé cette publication intéressante ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier à noter cette publication.

Banque de France
WRITEN BY

Banque de France

Institution indépendante, la Banque de France a trois grandes missions : la stratégie monétaire, la stabilité financière, les services à l’économie.

Newsletter

* champs obligatoires

Veuillez sélectionner les communications que vous souhaitez recevoir

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien en pied de page de nos e-mails. Pour plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez visiter notre site.

Nous utilisons Mailchimp comme plateforme d'envoi. En cliquant ci-dessous pour vous abonner, vous reconnaissez que vos informations seront transférées à Mailchimp pour traitement.En savoir plus sur les pratiques de confidentialité de Mailchimp.