4 bonnes raisons d’investir dans les entreprises non cotées

En fléchant son épargne vers les entreprises non cotées, l’investisseur participe à la reprise économique et peut espérer des performances attrayantes.

Investir au capital des entreprises non cotées permet à l’épargnant de diversifier ses placements et d’aller chercher les performances d’une classe d’actifs résiliente face à la crise. C’est aussi une façon de soutenir les acteurs économiques de proximité, l’emploi, voire l’innovation.

En tant que particulier, il est possible de participer au développement de secteurs d’activités « propres » : transition écologique, énergies renouvelables, économie circulaire, actions sociales…

Investir dans les entreprises non cotées permet de financer l’économie « réelle »

En fléchant leur épargne vers le private equity[1], les investisseurs privilégient l’économie dite réelle (par opposition aux activités économiques des marchés financiers). Il s’agit de financer des entreprises dont l’impact est concret et mesurable. De plus, les investisseurs du private equity[2], aussi appelé « capital investissement », peuvent choisir le secteur d’activité qui leur tient à cœur. Il peut s’agit des énergies renouvelables, de la santé, de l’économie circulaire ou encore l’agriculture raisonnée…

Le private equity constitue un placement vertueux

Les raisons d’investir au capital d’une entreprise non cotée sont nombreuses : 

  • Renforcer le tissu productif et l’emploi sur un territoire, 
  • Prendre part à l’émergence de la French Tech, 
  • Participer à une entreprise innovante à forte croissance, 
  • Soutenir une activité socialement et écologiquement responsable.

Ce type d’investissement agit directement sur un projet économique ou de société, sur les salaires, les produits et services du territoire français. Financer une entreprise, c’est donc agir à un certain niveau en faveur de la reprise économique dont le pays a besoin après la crise sanitaire qui n’a épargné aucun secteur. Il permet également aux entreprises qui en bénéficient de changer d’échelle et d’accéder au statut d’ETI (entreprise de taille intermédiaire). Or, la France manque cruellement d’ETI (5500  contre environ 13.000 en Allemagne, 10.000 au Royaume-Uni), ce qui constitue un frein dans le contexte de compétition mondiale.

Le capital-investissement offre un potentiel de performance attrayant

Le capital-investissement offre des promesses de potentielles performances attrayantes. En 2021, le rendement net annuel de cette classe d’actifs sur 15 ans (2007-2021) s’est élevé à 12,20% (selon France Invest et EY, Performance nette des acteurs français du capital-investissement, 28e édition). Il a dépassé les rendements du CAC 40 (5,1%) et de l’immobilier (6,3%).

En 2022, 42% des investisseurs ayant misé sur cette classe d’actifs déclarent des performances nettes annuelles de 16% durant la vie de leurs portefeuilles (selon le baromètre Global Private Equity 2022 de Coller Capital, Été 2022).

Les fonds de private equity sont particulièrement résilients dans la durée, notamment parce qu’ils ne sont pas cotés en bourse. Ainsi, ils sont moins sujets aux effets de marché. De plus, ils ne peuvent pas être vendus dans la précipitation par les investisseurs, donc ils sont aussi plus stables que des actifs boursiers. En conséquence, leur rentabilité est plus prévisible.

Les gérants de fonds sélectionnent les entreprises non cotées

Les PME et ETI (entreprises de taille moyenne et intermédiaire) bénéficiant d’un investissement sont sélectionnées par les gérants de fonds avec la plus grande exigence. Ceux-ci concentrent notamment leurs investissements dans les secteurs présentant les meilleurs indicateurs économiques. Toutefois, en contrepartie de ces performances potentiellement élevées, l’investissement dans le non coté n’est pas sans risque. Le capital investi n’est jamais garanti. Le placement est aussi peu liquide, c’est-à-dire qu’il est difficile de le vendre pour récupérer son capital. Ainsi, l’investissement en private equity s’inscrit dans une démarche de diversification du patrimoine et doit être minoritaire au sein d’un portefeuille d’investissement. 

Bon à savoir : Plusieurs incitations fiscales existent pour les épargnants souhaitant investir dans les entreprises non cotées. Notamment, la réduction d’impôt sur le revenu IR-PME et le PEA-PME. L’investisseur peut également cumuler les atouts du private equity et les avantages fiscaux du plan d’épargne retraite (PER) et de l’assurance-vie. 

L’essentiel à retenir

  • L’épargnant en quête de diversification et de sens peut se tourner vers l’investissement dans le capital de PME et ETI non cotées. 
  • À condition d’avoir recours à des experts très sélectifs, cette classe d’actifs offre un potentiel de performances très compétitif. 
  • L’investisseur s’expose à un risque de perte du capital investi. 
Termes et définitions
1. private equity. Le Private equity est un type de financement qui consiste à investir de l’argent dans des entreprises non…
2. equity. Equity est un terme qui désigne une forme d’investissement à long terme dans une entreprise. Lorsqu’un investisseur achète…

Rechercher un fonds

NomISINCatégoriePerf.YTD
Gay-Lussac Microcaps A FR0010544791 Actions Euro. Microcaps -1.38 %
Pictet – Clean Energy (P) LU0280435388 Actions techno. 1.59 %
Auris Euro Rendement R EUR Acc LU1599120273 Obligations Europe 0.36 %
Ofi Invest ISR Valeurs Euro IC FR0007045604 Actions Zone Euro 4.41 %
Invesco Euro Equity Fund A Dist LU1240328903 Actions Zone Euro -0.21 %
ODDO BHF Metropole Euro SRI A FR0010632364 Actions Zone Euro 2.02 %
Amundi Funds Euroland Equity R Eur LU1883305846 Actions Zone Euro 3.81 %
Lazard Actions Euro IC FR0010259945 Actions Zone Euro 6.08 %
DNCA Opportunités Zone Euro C FR0012316180 Actions Zone Euro 0.97 %
Echiquier Value Euro A FR0011360700 Actions Zone Euro 0.61 %
Goldman Sachs Eurozone Equity Income R EUR Cap LU1273028123 Actions Zone Euro 3.48 %
R-co Conviction Equity Value Euro C Eur FR0010187898 Actions Zone Euro 0.09 %
Sycomore Fund Sustainable Tech RC EUR LU2181906426 Actions techno. 15.99 %
ODDO BHF Artificial Intllgnc CR-EUR LU1919842267 Actions techno. 10.64 %
CPR Invest Glbl Dsrpt Opp A EUR Acc LU1530899142 Actions techno. 11.30 %
BGF Next Generation Technology A2 EUR H LU1861216510 Actions techno. 6.60 %
EdR SICAV Tech Impact A EUR FR0013488244 Actions techno. 4.31 %
Janus Henderson Glb Tech&Inno A2 HEUR IE0002167009 Actions techno. 12.36 %
Tocqueville Global Tech ISR C FR0013529914 Actions techno. 15.22 %
Allianz Cyber Security WT H2 EUR Acc LU2357305882 Actions techno. 7.13 %
Echiquier Artificial Intelligence B EUR LU1819480192 Actions techno. 14.29 %
Mélanion BTC Equities Universe UCITS ETF EUR FR0014002IH8 Cryptos -5.72 %
TOBAM Bitcoin CO2 Offset Fund A1 FR0013293859 Cryptos 35.63 %
La Française Carbon Impct Flt Rt TC USDH FR001400D724 Obligations Europe 1.36 %
Carmignac Pf Flexible Bond A USD Acc H LU0807689749 Obligations Europe 0.53 %
Income Euro Selection P FR0010363648 Obligations Europe 1.90 %
Ostrum Euro ABS Opportunities I(C) EUR FR0010286195 Obligations Europe 1.45 %
DNCA Invest Credit Conviction N EUR LU1234712617 Obligations Europe 1.33 %
Hottinguer Oblig C FR0010269803 Obligations Europe 1.38 %
Ecofi Taux Variable C FR0011045137 Obligations Europe 1.22 %
Octo Crédit Value C FR0013192622 Obligations Europe 1.25 %
GS European ABS – I Cap EUR LU1900228542 Obligations Europe 2.09 %

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
Federal Reserve : le modèle Volcker ou la méthode Burns ?
Suiv.
Les marchés plébiscitent la récession à la normalisation monétaire
Plus de publications