chine | Les actualités économiques et financières

Actions chinoises : à l’est du nouveau

Kiran Nandra, membre de l’équipe de gestion de Pictet-China Equities, a fait un point sur les perspectives des actions chinoises.

L’indice MSCI China a terminé l’année 2021 en baisse de 15.80% (1), sa pire performance depuis la grande crise financière. Le resserrement monétaire et les tours de vis règlementaires ont fortement ralenti la croissance économique et les résultats des entreprises ont été médiocres. La technologie, l’immobilier, les jeux et l’enseignement privé ont été particulièrement atteints. De plus, le secteur immobilier montre les signes d’une grande faiblesse, ce qui inquiète les investisseurs.

Pour l’équipe de gestion, les actions chinoises devraient bien se comporter en 2022

La politique monétaire est devenue favorable depuis quelques mois, et plus encore récemment, avec une baisse des taux de réserves obligatoires en décembre et une baisse des taux directeurs en janvier.  L’avalanche réglementaire semble derrière nous. Nous n’avons pas eu d’annonces de grande ampleur récemment. D’un point de vue économique, les signes de reprise se multiplient :

  • L’investissement dans le secteur manufacturier accélère, ainsi que les dépenses d’infrastructure.
  • La croissance du crédit sur les 6 derniers mois est en territoire positif.
  • Les surfaces immobilières vendues s’améliorent sur deux mois consécutifs. C’est un signe favorable dans le secteur très important qu’est l’immobilier.
PMI manufacturier chinois et impulsion crédit 6 mois
Source: CEIC, Refinitiv Datastream, Caixin, NBS, Pictet Asset Management; 6M change in credit flows (TSF ex-equity). Manufacturing PMI is an average of NBS and Caixin manufacturing PMI’s.

Cette accélération économique devrait être soutenue dans l’avenir par une banque centrale en-core plus accommodante et devrait donc être durable. Beaucoup d’investisseurs ont été découragés par la performance du marché et les actions chi-noises sont largement décotées. De plus, les flux devraient soutenir ce marché à mesure de son inclusion dans les indices globaux. Les actions A-shares constituent le deuxième marché au monde derrière le marché américain et sont largement sous-représentées dans les indices globaux. Ajoutons enfin que les actions chinoises devraient être moins affectées que les actions euro-péennes en cas d’escalade de la situation en Ukraine.

Chine : ventes d’espace immobilier (millions de mètres carrés)

 

 

Source: Pictet Asset Management, CEIC, Refinitiv

 

Les opportunités de marché sont nombreuses et diversifiées

Le pays se développe rapidement et les sociétés chinoises font des avancées technologiques remarquables. Entre autres secteurs, le pays avance rapidement dans la 5G, l’électrification des véhicules, la santé et la finance.

MediaTek : développement de la 5G

La demande en semi-conducteurs devrait perdurer au cours des années qui viennent. Les stocks actuels sont faibles, les prix sont très soutenus et la demande restera forte : électrification des véhicules, intelligence artificielle, cloud, mobilité électrique… MediaTek a conceptualisé des semi-conducteurs avancés pour la 5G, en développement dans le pays. La société est capable de maintenir des coûts stables grâce à une bonne maîtrise de ses fabricants, ce qui est un avantage compétitif notable aujourd’hui.

CATL : électrification des véhicules

La Chine s’est engagée à devenir neutre en carbone d’ici à 2060. Le pays brûle près de la moitié du charbon dans le monde. Il est responsable de 30% des émissions totales de CO2 (2). CATL est le leader mondial des batteries lithium-ion. La société possède 30% de parts de marché dans les véhicules électriques chinois (2). Les barrières à l’entrée, tant en termes de savoir-faire que de capacités industrielles, sont très élevées. Le leader a donc un avantage compétitif certain.

Hangzhou Tigermed : externalisation de la recherche pharmaceutique

Les compagnies pharmaceutiques externalisent de plus en plus leur recherche : découverte de nou-veaux traitements, tests pré-cliniques, tests cliniques, fabrication et vente. Hangzhou Tigermed est le plus gros acteur chinois des tests cliniques et devrait assurer une croissance élevée en consolidant le marché. L’externalisation de la recherche pharmaceutique est une tendance forte et durable en Chine, avec une croissance attendue de plus de 20% par an (2).

Hong Kong Exchanges : libéralisation financière

La Chine souhaite libéraliser et ouvrir son marché financier local. Les désaccords entre la SEC et les autorités chinoises ne pourront qu’accélérer ce phénomène, les ADR devant probablement se faire lister à Hong Kong. Hong Kong Exchanges (HKEK) est le clair bénéficiaire de ce phénomène.
Prec.
Les politiques monétaires d’Amérique latine : plus loin, plus haut, mais attention aux décalages sous-jacents !
Suiv.
La dispersion domine: comment les investisseurs obligataires peuvent s’appuyer sur les caractéristiques propres des différents marchés émergents