Fonds | La revue de presse économique et financière

Actualités marché : Environnement et fondamentaux favorables

Dans l’ensemble, les marchés des obligations d’entreprise ont bien résisté à l’ampleur de la crise de la Covid-19. Le marché du crédit devrait profiter de l’amélioration des fondamentaux, de la politique monétaire et d’un équilibre entre offre et demande de papiers.

LES INVESTISSEURS S’INQUIÈTENT-ILS DE L’IMPACT ÉVENTUEL DE LA HAUSSE DES TAUX D’INTÉRÊT ET DES ANTICIPATIONS INFLATIONNISTES ?

Ni le taux d’inflation ni la remontée des taux ne sont vraiment un problème pour les marchés des obligations d’entreprise. Historiquement, ces marchés réagissent davantage à la volatilité provoquée par le relèvement des taux qu’aux hausses de taux elles-mêmes (voir graphique 1). Si l’on s’intéresse aux corrélations et sur les déterminants de la trajectoire des marchés du crédit, le principal facteur dont il faut tenir compte est la croissance économique. Les hausses de taux dues à une raison positive, comme une accélération de la croissance, sont favorables aux marchés du crédit. Grâce à l’embellie de la situation macroéconomique liée à la fin des mesures de confinement, à l’amélioration des économies nationales et à la dynamique des bénéfices des entreprises, les marchés du crédit ont largement surperformé les autres segments obligataires cette année.

Avec l’amélioration de la conjoncture économique grâce à la réouverture des économies, les perspectives bénéficiaires de entreprises s’améliorent, le marché du crédit a surperformé les autres segments du marché obligataire, en particulier les obligations gouvernementales. La volatilité sur les spreads de crédit a baissé.

L’attention des investisseurs va se porter sur les réunions de politique monétaires. Après la Banque centrale européenne, qui n’a annoncé aucun changement de ses achats de titres le 10 juin, la Réserve fédérale américaine pourrait prudemment indiquer qu’elle commence à réfléchir à une prochaine réduction du rythme des achats (« tapering »). Toutefois, le marché du crédit semble en mesure de résister à de telles annonces.

COMMENT LES ÉMETTEURS D’OBLIGATIONS D’ENTREPRISE ONT-ILS GÉRÉ LA CRISE DE LA COVID ?

Ils ont réussi à gérer tout à fait correctement ce qui s’annonçait initialement comme une période très difficile et complètement inédite. Les spreads obligataires se sont considérablement élargis en mars dernier, mais les banques centrales sont rapidement intervenues pour acheter des obligations à haut rendement de bonne qualité du segment « crossover » afin de soutenir le marché, puis ont intégré les obligations d’entreprises à leurs programmes d’assouplissement quantitatif. Dans la zone euro et au Royaume-Uni; les banques centrales ont rapidement augmenté leurs programmes d’assouplissement quantitatif.

En outre, les entreprises ont émis d’énormes quantités de dettes pour consolider leurs bilans et leurs liquidités, craignant notamment l’impact de la crise sanitaire sur leurs notations de crédit. Nous n’avons donc constaté aucune hausse prononcée des dégradations de notations. Les dégradations effectives ont concerné des entreprises qui étaient de toute façon sur le point de retomber dans le segment à haut rendement.

Aujourd’hui, certains émetteurs (dits « rising star ») sont en train de revenir dans la catégorie investment grade grâce à la reprise économique. Les entreprises disposent toujours de beaucoup de liquidités avec des ratios largement au-dessus du niveau qui prévalait lors de la première phase de normalisation des politiques d’achats de titres des banques centrales. Les risques de défaut paraissent donc limités tout comme d’éventuelles pressions sur le marché qui seraient liées à un excès d’offre.

LES ENJEUX ESG SONT-ILS EN TRAIN DE PRENDRE UNE IMPORTANCE ACCRUE SUR LE MARCHÉ DU CRÉDIT ?

Récemment, la croissance a été très dynamique. À ce jour, 180 milliards de dollars ont été émis, soit l’équivalent du total annuel de 2020 mais également de 2019. Les obligations vertes, qui sont dédiées au financement des projets écologiques, représentent désormais 20 % des émissions.

Et fort heureusement, les banques centrales commencent à en tenir compte. Compte tenu de l’intérêt global pour ce segment et de l’afflux massif de capitaux, les prix des obligations vertes affichent une légère prime par rapport à ceux des obligations existantes. Cette tendance est intéressante pour les émetteurs.

Outre les obligations vertes, les obligations liées à la durabilité, dont la performance est liée à des indicateurs spécifiques, suscitent un intérêt croissant. Le coupon annuel de ces obligations augmente si l’émetteur ne parvient pas à atteindre des objectifs de durabilité, ce qui l’incite à prendre des mesures allant dans ce sens d’une amélioration du contenu environnemental, social et de gouvernance (ESG).


Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur à la date de la publication, sont fondées sur les informations disponibles et sont susceptibles de changer sans préavis. Les équipes de gestion de portefeuille peuvent avoir des opinions différentes et prendre des décisions d’investissement différentes pour différents clients. Le présent document ne constitue pas un conseil en investissement.

La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse, et les investisseurs sont susceptibles de ne pas récupérer leur investissement initial. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Les investissements sur les marchés émergents ou dans des secteurs spécialisés ou restreints sont susceptibles d’afficher une volatilité supérieure à la moyenne en raison d’un haut degré de concentration, d’incertitudes accrues résultant de la moindre quantité d’informations disponibles, de la moindre liquidité ou d’une plus grande sensibilité aux changements des conditions de marché (conditions sociales, politiques et économiques). Pour cette raison, les services de transactions de portefeuille, de liquidation et de conservation pour le compte de fonds investis sur les marchés émergents peuvent être plus risqués.

Vous avez trouvé cette publication intéressante ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier à noter cette publication.

Merci pour votre vote !

Vous pouvez ajouter un commentaire (optionnel).

Dites-nous en plus (optionnel) :

Total
0
Shares
Publications similaires