Bitcoin : une belle résilience et une cassure haussière à anticiper ?

Alors qu’il a fait partie des premiers actifs à s’effondrer lorsque les banques centrales ont commencé à durcir le ton face à l’inflation, le Bitcoin affiche depuis plusieurs semaines une résilience intéressante.

graphique courtier IG / ProRealTime

Comme tous les actifs à risque, le Bitcoin a subi une très forte correction, d’abord dans la phase de durcissement de la rhétorique des banques centrales, puis dans celle de la remontée des taux. Sans oublier les vents contraires également liés à la hausse du dollar américain.

L’éclatement de la bulle post-Covid sur fond de durcissement monétaire et la faillite plus tard du géant FTX avaient fait passer en quelques mois le Bitcoin de 69000$ à près de 15000$ soit 77% de baisse. C’est-à-dire l’équivalent, en termes de baisse, de l’éclatement de la bulle internet au début des années 2000.

Le Bitcoin a ensuite rebondi au premier semestre, comme les marchés actions, avant d’entrer dans une phase de consolidation de type « range », c’est-à-dire à l’intérieur d’un canal horizontal dont la borne basse est à 25000$ et la borne haute dans la zone des 31000$.

Ce qui est intéressant, c’est que le Bitcoin n’a pas du tout été sensible à la nouvelle phase de poussée des taux obligataires ces dernières semaines, alors que les marchés actions par exemple la subissent assez fortement. Même constat face à la poussée vigoureuse du dollar depuis cet été : le Bitcoin y est relativement insensible.

Cette résilience face à un environnement de taux et de dollar défavorable est clairement à souligner, d’autant plus qu’un sujet tient en haleine le secteur, celui de la validation très attendue des premiers ETF Bitcoin « spot » par le régulateur américain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
Netflix annonce des résultats en hausse au troisième trimestre 2023
Suiv.
L’Espresso des marchés du 20 Octobre 2023
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.