Bonne nouvelle sur Volkswagen

Vendredi dernier, le directeur financier du groupe Volkswagen (ligne à 6.7% du fonds) s’est exprimé sur les attentes du groupe pour l’année 2023. Les ventes de véhicules devraient progresser de 15% à 9,5 millions d’unités.

Dans notre thèse d’investissement figure la phrase : « un upside conséquent sur les ventes et les marges dans l’hypothèse d’un réajustement des volumes de véhicules vendus ».

On vous explique pourquoi

Depuis 3 ans, les volumes de véhicules vendus par le groupe VW sont en fort déclin. La pandémie, les tensions sur les chaines d’approvisionnement et le conflit Russo-Ukrainien ont fortement impacté les capacités de production et de livraison des constructeurs automobiles.

Pourtant, le chiffre d’affaires du groupe a progressé : 280 milliards € en 2022 contre 250 milliards € en 2019, avec des volumes 25% plus faibles.

Explication : le prix. Sur les 3 dernières années, le prix moyen du véhicule vendu par le groupe est passé de 20,000€ à 28,000€. Plus que de quoi compenser la baisse des volumes.

Mais ces volumes n’avaient pas vocation à décliner encore et toujours. Les derniers effets de la pandémie se dissipent (notamment en Chine), la situation sur la chaine d’approvisionnement se détend, et les constructeurs se sont organisés pour ne plus dépendre de zones de production en Ukraine. Volkswagen s’attend donc à un retour à 9,5m de véhicules vendus cette année.

L’impact sur les ventes est massif : 315 milliards € de CA prévisionnel. Et les marges progressent (vous amortissez plus facilement vos coûts fixes) :  profit opérationnel attendu à 8%. Le consensus des analystes s’était établi à 7.1%

De quoi donner assez de confiance au management pour augmenter le dividende à 8,70€ par action. Contre 7,50€ auparavant.

L’action a progressé de 11% sur la journée.

Une bonne nouvelle.

Prec.
Kri-Kri Milk : un groupe familial grec et une recette protéinée pour se développer en Europe !
Suiv.
L’hiver doux a sauvé l’Europe
Plus de publications