Bourse : bad news is good news ?

Avec plus de 350 000 jobs créés en janvier, le marché de l’emploi aux Etats-Unis défie encore et toujours les lois de la gravité, ce qui devrait pousser la Fed a prendre son temps avant de baisser ses taux. Une situation qui ne semble étonnement pas contrarier les marchés financiers. L’analyse de Véronique Riches-Flores, économiste et présidente de RF Research. Ecorama du 5 février 2024, présenté par David Jacquot sur Boursorama.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
Tout vient à point à qui sait attendre
Suiv.
Pour l’instant rien n’effrite l’optimisme des marchés
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.