Bye-bye Septembre

Il faut bien reconnaître que le dernier trimestre 2022 ne démarre pas sous les meilleurs auspices en bourse, après un mois de septembre qui a anéanti les espoirs de rebond des investisseurs. L’aversion au risque est toujours élevée, ce qui a renvoyé au tapis les actions jadis chéries par le marché. On démarre la semaine avec un mini-bilan plutôt désagréable et quelques éléments d’actualité. 

Prec.
La Commission européenne à la rescousse face au piège énergétique
Suiv.
L’avertissement qui a retenti sur les marchés obligataires britanniques s’adresse à tous