CGP et CIF : quelle différence ?

En naviguant dans le monde de la finance et de l’investissement, vous êtes susceptible de rencontrer diverses appellations pour les professionnels qui vous conseillent. Parmi eux, deux termes reviennent fréquemment : le Conseiller en Gestion de Patrimoine (CGP) et le Conseiller en Investissements Financiers (CIF). Bien que ces termes soient parfois utilisés de manière interchangeable, il existe des différences clés entre les deux. Comprendre ces différences peut vous aider à choisir le bon professionnel pour vous aider dans vos décisions financières.

Conseiller en Gestion de Patrimoine (CGP)

Le CGP est un professionnel de la finance qui aide ses clients à gérer leur patrimoine. Leur rôle est d’apporter des conseils et des stratégies sur une gamme de sujets financiers, y compris les investissements, la planification de la retraite, la planification fiscale, l’assurance, et même parfois des questions de succession ou de transmission de patrimoine.

Les CGP ont une vision globale du patrimoine de leurs clients et leur approche est souvent holistique, ce qui signifie qu’ils considèrent tous les aspects de la situation financière d’un client lorsqu’ils font des recommandations.

Il faut noter que pour être reconnu en tant que CGP, il n’y a pas de statut juridique spécifique. En effet, un CGP peut exercer sous plusieurs statuts, parmi lesquels on retrouve le statut de Conseiller en Investissements Financiers.

Conseiller en Investissements Financiers (CIF)

Le CIF est un statut réglementé depuis 2005 en France, qui permet à un professionnel de fournir des conseils sur les investissements financiers. Les CIF sont régis par l’Autorité des marchés financiers (AMF) et ils doivent être enregistrés auprès de l’Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance (ORIAS).

Le champ d’action d’un CIF est plus spécifique que celui d’un CGP. Ils se concentrent principalement sur les placements financiers, comme les actions, les obligations, les fonds d’investissement et autres produits financiers. Leur rôle est de fournir des recommandations basées sur l’analyse des marchés financiers et des objectifs d’investissement de leurs clients.

Les différences clés

Alors que le CGP a une vision plus globale et peut prendre en compte tous les aspects de la situation financière d’un client, le CIF a un focus plus restreint et se concentre sur les recommandations d’investissements financiers.

Un autre élément clé de la distinction entre CGP et CIF réside dans leur cadre réglementaire. Le statut de CIF est réglementé et les professionnels doivent respecter des règles strictes en matière de formation continue, de déontologie et de responsabilité civile professionnelle.

Il est important de noter qu’un CGP peut aussi avoir le statut de CIF s’il fournit des conseils en matière d’investissements financiers. En effet, de nombreux CGP ont le statut de Conseiller en Investissements Financiers afin d’offrir un service plus complet à leurs clients.

En conclusion, la distinction entre un CGP et un CIF dépend principalement du champ d’action et du cadre réglementaire. Selon vos besoins spécifiques en matière de gestion de patrimoine et de conseil en investissement, vous pouvez choisir de travailler avec l’un ou l’autre, ou même avec un professionnel qui combine les deux rôles.

Prec.
Immobilier : faut-il investir en 2023 ?
Suiv.
Back to school for markets
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.