Chine : 5 thèmes de croissance structurels

Depuis les cours les plus bas atteints en octobre dernier, les actions chinoises ont fortement rebondi. L’indice des actions A de Shanghai affiche une progression de 6,5 % en 2023. Cette hausse s’explique en grande partie par la décision prise contre toute attente par le gouvernement de lever la plupart des mesures zéro-Covid en janvier. Au vu du coup de fouet important pour la croissance, nous pensons que l’ascension des marchés chinois pourrait bien se poursuivre en 2023.

Nous sommes toutefois des investisseurs de long terme. Notre travail consiste à anticiper l’évolution à très long terme de l’économie chinoise et des placements financiers. Nous pensons que cinq thèmes majeurs conditionneront la voie empruntée par la Chine pour son développement – lifestyle, le numérique, l’écologie, la santé et la prospérité.

Dans les six prochaines semaines, nous nous intéressons à chacun de ces facteurs, en expliquant dans le détail les raisons qui nous incitent à leur accorder une telle importance et les entreprises qui joueront les premiers rôles dans chaque domaine.

Mais avant de commencer, nous allons expliquer pourquoi nous sommes optimistes vis-à-vis de la Chine à court terme.

Rouvrir pour booster la consommation

Comme nous l’avons souligné, le facteur clé à court terme est la décision récente du gouvernement de lever les restrictions drastiques imposées dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID. Cette décision aura des effets positifs importants en libérant une demande latente de biens et de services, qui avait été fortement réprimée par les restrictions de déplacement. La production manufacturière locale devrait également revenir à la normale, ce qui devrait apaiser les tensions locales mais aussi mondiales sur les approvisionnements.

Des perspectives de croissance qui tranchent avec le reste du monde

Tous ces facteurs devraient stimuler la croissance économique de la Chine. Le Research Institute d’abrdn (aRI) a récemment relevé ses prévisions de croissance du PIB réel de 2,9 % en 2022 à 5,5 % pour 2023. Par ailleurs, l’absence de pressions inflationnistes en Chine devrait permettre un assouplissement plus marqué de la politique monétaire que dans la majeure partie des autres pays.

À l’inverse, du fait en grande partie de l’impact négatif du resserrement monétaire sans précédent, l’aRI prévoit une légère contraction du PIB réel des États-Unis de -0,1 % en 2023. Des conditions défavorables et la hausse des taux dominent également dans de nombreuses autres régions développées, y compris en Europe. En résumé, le contexte politique et la croissance en Chine est à l’opposé des conditions observées dans l’essentiel du monde occidental, et de nature à doper les performances des entreprises chinoises.

Des valorisations attrayantes par rapport aux niveaux historiques et aux autres marchés

Les valorisations relativement intéressantes des actions renforcent notre confiance à l’égard de la Chine. Malgré la hausse récente, le ratio cours/bénéfice (C/B) des actions chinoises atteint 12,8, soit 15 % de moins que la moyenne des 15 dernières années. Le ratio cours/valeur comptable de 1,9 est, quant à lui, inférieur de 10 % à la moyenne des 15 dernières années. À titre de comparaison, le C/B prévisionnel et le ratio cours/valeur comptable des actions des marchés développés atteignent respectivement 15,6 et 2,8, des niveaux bien supérieurs à ceux observés en Chine, le premier étant globalement proche de la moyenne des 15 dernières années et le second supérieur de 29 %2.

Quels en sont les risques ?

Sur le front de la Covid, on ne peut exclure un retour des restrictions de déplacement. Pour autant, compte tenu de la hausse de l’immunité naturelle, et sachant que les autorités ont pris acte du mécontentement exprimé par la population en 2022, ce scénario semble peu probable. Sur le front géopolitique, le risque d’une montée des tensions avec Taïwan reste toujours présent. Toutefois, si l’on fait abstraction des rodomontades sporadiques, un conflit reste peu probable. De plus, l’expérience récente de la Russie en Ukraine limite également le risque d’une fâcheuse mésaventure.

Deux des principaux risques propres à la Chine sont les tensions commerciales actuelles avec les États-Unis et les difficultés persistantes du secteur immobilier. Pour autant, ces risques ne devraient pas vraiment peser sur la croissance et les orientations politiques du pays, des risques que les investisseurs actifs pourront aisément gérer en jouant sur le positionnement et la composition de leurs portefeuilles.

Cinq thèmes de croissance structurels puissants

Nous pensons que cinq thèmes majeurs influeront sur l’économie chinoise dans les décennies à venir. 

Lifestyle – L’enrichissement de la population et l’essor d’une classe moyenne ambitieuse boosteront la demande de produits et de services haut de gamme dans les décennies à venir.

Le numérique – L’extension de la connectivité favorisée par l’adoption généralisée de la technologie est de nature à favoriser les placements dans la cybersécurité, le cloud, le logiciel en tant que service et les maisons connectées.

L’écologie – Les responsables politiques du monde entier ont pris des engagements en faveur de la décarbonation et de la lutte contre le changement climatique, et la Chine est en pointe en la matière. Le potentiel offert par les avancées dans les énergies renouvelables, les batteries, les véhicules électriques et les infrastructures associées est considérable. La parité réseau, une situation dans laquelle les énergies renouvelables font jeu égal avec les énergies conventionnelles, pourrait changer la donne.

La santé – La hausse rapide des revenus disponibles stimule la demande de produits et de services de santé. Le vivier d’opportunités est particulièrement divers, englobant aussi bien les hôpitaux et les fournisseurs de matériel médical que les sociétés de recherche et les fabricants de médicaments et de compléments diététiques.

La prospérité – L’enrichissement de la population est synonyme de croissance structurelle pour le crédit à la consommation, les services d’investissement et les assurances.

Nous vous en dirons plus sur ces entreprises et celles qui surfent sur ces thèmes dans les prochaines semaines.

Pour en savoir plus sur nos solutions pour la Chine, nous vous invitons à cliquer ici.

[1] Bloomberg 20 février 2023 [2] abrdn 31 janvier 2023
Prec.
La Semaine de l’Épargne Salariale
Suiv.
L’économie va mieux mais les risques financiers inquiètent
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.