AccueilAnalysesChine : Augmentation des risques sur la croissance

Chine : Augmentation des risques sur la croissance

Chine | Les actualités économiques et financières

La croissance chinoise a surpris favorablement au premier trimestre en atteignant +5,3% en rythme annualisé, malgré un ralentissement face au trimestre précédent (+6,1%). Le bon chiffre de ce début d’année masque un ralentissement notable au mois de mars, de nombreuses villes ayant renforcé les restrictions pour freiner la propagation du variant Omicron, à l’image de Shanghai et de Shenzhen.

Les confinements ont fait chuter la consommation et l’activité des services, même si le choc est moins fort qu’au printemps 2020. Les ventes au détail se sont contractées pour la première fois depuis juillet 2020, passant d’un rythme annuel de +6,7% en janvier-février à -3,5%. La croissance annuelle de la production de services a ralenti de +4,2% à -0,9%, sa première baisse depuis avril 2020.

La production industrielle a plutôt bien résisté avec une hausse de +5,0% sur un an, après +7,5% en janvier-février. Les exportations sont restées solides. L’impact des confinements sur l’industrie a pu être atténué par la mise en place de « bulles sanitaires », qui permettraient le maintien d’une activité minimale. Les dépenses d’investissement sont également ressorties supérieures aux attentes, grâce à la hausse des dépenses d’infrastructures.

L’activité dans le secteur immobilier est repartie à la baisse. La croissance sur un an de l’investissement en immobilier est passée de +3,7% à -2,4%, de -13,8% à -23,2% pour les ventes de logements et de -12,2% à -22,2% pour les mises en chantiers. Les prix de l’immobilier étaient en léger repli sur le mois de mars et en hausse de +0,7% sur un an.

Les données à publication fréquente (mobilité, transport, transactions immobilières, …) montrent que l’activité restait très perturbée au début du deuxième trimestre, dans un contexte où un nombre croissant de villes ont été soumises à des restrictions. Au 11 avril, 45 villes auraient mis en place des confinements totaux ou partiels, affectant 373 millions de personnes, soit plus du quart de la population. Ces villes représenteraient un peu plus de 40% du PIB chinois.

Les risques baissiers sur la croissance amènent les autorités à amplifier leurs mesures de soutien. La banque centrale a annoncé, le 15 avril, une baisse de 25 points de base du ratio de réserves obligatoires des banques. La banque centrale a également détaillé, le 18 avril, un paquet de mesures visant à soutenir la croissance du crédit et à atténuer l’impact des restrictions sur l’économie. Ce paquet comprend notamment des prêts ciblés à taux préférentiels pour les secteurs en difficulté, ainsi que des directives pour que les banques décalent les remboursements de prêts en cas de besoin. Parallèlement, de nombreuses municipalités ont assoupli les restrictions à l’achat de logements.

 

Lire la suite

Voir aussi : https://lazardfreresgestion-tribune.fr/point-conjoncturel-mars-2022/

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 4 mai 2022 et est susceptible de changer.

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS. LAZARD FRERES GESTION – S.A.S au capital de 14.487.500€ – 352 213 599 RCS Paris 25, RUE DE COURCELLES – 75008 PARIS.

Mots clés
Publié par

Lazard Frères Gestion est la société de gestion d'actifs française du groupe Lazard (259 Mds $ dans le monde). Elle gère à Paris près de 30 Mds€ pour le compte de ses clients institutionnels et privés. La gestion financière et le conseil en investissement constituent son cœur de métier. Données au 31/12/2020.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire