AccueilActualitésChine : Bon début d’année avant le regain épidémique

Chine : Bon début d’année avant le regain épidémique

chine | Les actualités économiques et financières

Les statistiques des deux premiers mois de l’année ont surpris positivement. La production industrielle a accéléré de +4,3% à +7,5% sur un an, grâce notamment à un rebond de la production automobile. En revanche, la production des secteurs exposés à l’immobilier, comme l’acier ou le ciment, est restée faible. Malgré les restrictions mises en place pour le Nouvel an lunaire, les ventes au détail ont rebondi de +1,7% à +6,7% sur un an.

L’investissement a fortement accéléré pour s’établir en hausse de +12,2% sur un an, contre +2,0% en décembre. En détail, l’investissement dans le secteur manufacturier est passé de +11,8% à +20,9%, l’investissement en infrastructure de +3,7% à +8,6% et l’investissement dans le secteur immobilier de -13,9% à +3,7% sur un an. Les ventes de logements et les mises en chantiers se sont également améliorées, tout en restant en baisse de respectivement 9,6% et 12,1% par rapport à l’an passé. Les prix de l’immobilier sont à peu près stables depuis deux mois.

Malgré ce bon début d’année, les risques sur la croissance chinoise sont importants à court terme. La propagation du variant Omicron a entraîné un net rebond du nombre de cas de Covid-19 et un renforcement des restrictions sanitaires dans plusieurs grandes villes, en particulier à Shenzhen et à Shanghai. Fin mars, les villes comportant des zones considérées par les autorités chinoises comme étant à haut risque et à risque moyen de restrictions, représentaient environ un tiers du PIB chinois.

La grande contagiosité du variant Omicron met à rude épreuve la stratégie « zéro Covid » du gouvernement, mais un changement d’approche ne semble pas à l’ordre du jour. Lors de la réunion du Politburo du 17 mars, Xi Jinping a déclaré que la Chine poursuivrait dans cette voie, tout en mettant l’accent sur l’importance de minimiser le coût économique des restrictions.

L’augmentation de la couverture vaccinale des seniors pourrait être une première étape vers une évolution de cette stratégie. Mi-mars, 88% de la population chinoise avait reçu au moins deux doses de vaccins, mais moins de la moitié des 264 millions de personnes âgées 60 ans et plus avait reçu une troisième dose. Cette proportion descendait à 20% pour les personnes âgées de plus de 80 ans. Le risque de pertes humaines liées à un relâchement de la politique « zéro Covid » est sans doute jugé encore trop important.

Ce contexte rend particulièrement ambitieux les objectifs économiques présentés par le gouvernement lors de la session annuelle du parlement qui s’est achevée le 11 mars. Les autorités ont notamment annoncé viser une croissance « d’environ 5,5% » cette année. Les mesures de soutien à l’activité pourraient ainsi être renforcées dans les prochains mois.

Voir aussi : https://lazardfreresgestion-tribune.fr/point-conjoncturel-fevrier-2022/

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 4 avril 2022 et est susceptible de changer.

 

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS. LAZARD FRERES GESTION – S.A.S au capital de 14.487.500€ – 352 213 599 RCS Paris 25, RUE DE COURCELLES – 75008 PARIS.

Mots clés
Publié par

Lazard Frères Gestion est la société de gestion d'actifs française du groupe Lazard (259 Mds $ dans le monde). Elle gère à Paris près de 30 Mds€ pour le compte de ses clients institutionnels et privés. La gestion financière et le conseil en investissement constituent son cœur de métier. Données au 31/12/2020.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire