En Chine, les statistiques du mois de mars confirment la poursuite du fort rebond de l’activité. En particulier, la production industrielle a crû de 14 % sur un an, tandis que l’activité des services a augmenté de 25,3 % (cf. graphique 1). Du côté de la demande, les dépenses d’investissement des entreprises urbaines ont enregistré une hausse de 14 %. Les ventes au détail, quant à elles, sont en hausse de 34,2 % par rapport à mars 2020. Sur l’ensemble du trimestre, la croissance du PIB est ressortie à 18,3 % en glissement annuel.Chine : production et consommation (variations sur un an %)

Cette performance ne constitue pas une surprise. Elle s’explique en premier lieu par de très importants effets de base entre mars 2020, lorsque l’économie s’était effondrée en raison des mesures de confinement, et aujourd’hui. En second lieu, une fois les aléas techniques exclus, la reprise de l’activité se poursuit grâce notamment à trois facteurs favorables : 1/ le secteur industriel toujours dynamique ; 2/ le boom des exportations qui soutient l’investissement manufacturier ; 3/ le rattrapage plus marqué de l’activité des services et de la consommation.

Le rebond record de l’activité ne doit pas non plus céder à l’emballement. Certains indicateurs suggèrent un début d’essoufflement de la reprise. En effet, la croissance du PIB en rythme trimestriel a ralenti selon les estimations du Bureau National des Statistiques (BNS). Elle est ressortie à 0,6 % au premier trimestre 2021 après +3,2 % au dernier trimestre 2020 (cf. graphique 2). Le pic du rebond semble être atteint dans le secteur industriel. D’ailleurs, l’indice PMI Caixin/Markit du secteur manufacturier (qui couvre un périmètre plus étendu que celui publié par le BNS) a fléchi en mars pour le deuxième mois consécutif (cf. graphique 3).

Chine : PIB en volume (variations sur un, %)

Chine : PMI du secteur manufacturier

Notre scénario se trouve ainsi renforcé. S’il n’y a pas de doute quant à la poursuite de la reprise, celle-ci va continuer à perdre de l’élan dans les mois à venir. En fixant pour cette année une cible de croissance seulement à  » au moins 6 % « , les autorités semblent signaler que la reprise économique est moins prioritaire. L’objectif est désormais de stabiliser le niveau d’endettement des entreprises et des administrations publiques après la forte hausse de l’an dernier, sans pour autant menacer la trajectoire de croissance. Dans ce contexte, la politique monétaire devrait redevenir progressivement plus neutre et les mesures de soutien budgétaires à l’investissement public devraient se réduire. D’ailleurs, Pékin a annoncé la baisse des quotas d’émissions d’obligations des gouvernements locaux et central en 2021. L’objectif de déficit public du gouvernement central a également été abaissé de 3,6 % en 2020 à 3,2 % cette année.

Dès lors, l’accélération de la reprise de la consommation privée sera essentielle pour compenser le ralentissement des projets d’infrastructures publiques. Nous pensons qu’elle va se renforcer à court terme avec le retour à la normale sur le plan sanitaire et la levée des restrictions mises en place début 2021 en réponse aux nouvelles contaminations dans la région du Nord-Est. Le potentiel de rattrapage est élevé en raison du niveau élevé de l’épargne cumulée au cours de l’exercice passé (cf. graphique 4). Toutefois, le rôle de la consommation comme moteur de la croissance demeure fragile à l’heure où le pays cherche à réduire sa dépendance vis-à-vis de la demande extérieure. Le redressement du marché du travail est lent, tandis que la remontée des inégalités et de l’endettement des ménages au cours de la crise sanitaire pourrait devenir une contrainte supplémentaire pesant sur la consommation.

Chine : taux d'épargne des ménages des zones urbaines (en % du revenu disponible)

 

DISCLAIMER

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet.

Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos.

Ce document a été établi sur la base d’informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Les analyses et conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations publiques disponibles à une date donnée et suivant l’application d’une méthodologie propre à Groupama AM. Compte tenu du caractère subjectif et indicatif de ces analyses, elles ne sauraient constituer un quelconque engagement ou garantie de Groupama AM ou un conseil en investissement personnalisé.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée.