Chine COVID | Les actualités économiques et financières

Chine : Le point bas semble dépassé mais pas de reprise en “V”

Les données d’avril montraient un impact très fort des confinements sur l’activité, faisant craindre une contraction du PIB au deuxième trimestre. En glissement sur un an, la production industrielle a ralenti de +5,0% à -2,9%, les ventes au détail de -3,5% à -11,1% et l’investissement de +7,1% à +2,3%. Le ralentissement du marché de l’immobilier s’est accentué, l’investissement dans ce secteur passant de -2,4% à -10,1% et les ventes de logements de -23,2% à -42,4%. Les prix de l’immobilier continuaient de ralentir et sont désormais en légère baisse sur un an. On observait également une dégradation du marché du travail, le taux de chômage augmentant de 0,3 point à 6,1%, un niveau proche du point haut historique de 6,2% atteint en février 2020.

Le point positif est que l’activité a sans doute passé le creux de la vague. Avec l’amélioration de la situation sanitaire, les restrictions ont été assouplies dans plusieurs villes, notamment à Shanghai. Depuis le 1er juin, toutes les entreprises sont autorisées à reprendre leur activité, les habitants des zones à faible risque peuvent circuler librement (90% des 25 millions d’habitants) et les transports sont partiellement rétablis. La ville a pour objectif de revenir à la normale d’ici fin juin. Les restrictions commencent également à être assouplies à Pékin où l’épidémie a été déclarée sous contrôle. Les autorités ont notamment rouvert les centres commerciaux.

Dans ce contexte de réouverture progressive de l’économie chinoise, les enquêtes PMI ont nettement rebondi en mai. Elles restent toutefois sur des niveaux relativement faibles et le rebond est moins rapide qu’au printemps 2020, les restrictions évoluant de manière moins synchronisée. Le PMI composite du Bureau national des statistiques a augmenté de 42,7 à 48,4 et celui de Caixin de 37,2 à 42,2. L’amélioration provient principalement du secteur des services qui a davantage été touché par les restrictions, le PMI moyen passant de 38,1 à 44,3, contre une amélioration de 46,7 à 48,9 pour le PMI manufacturier.

Pour aider l’économie, les autorités continuent de renforcer les mesures de soutien. Xi Jinping a annoncé vouloir « déployer tous les efforts possibles » pour relancer l’investissement dans les infrastructures, en augmentant les financements disponibles et en accélérant la vitesse d’approbation des projets. Le gouvernement a également annoncé de nouvelles mesures de soutien budgétaire, qui comprennent une augmentation du montant des remboursements de crédit de TVA, des reports de paiements de contributions sociales et des baisses de taxes pour l’achat de certains véhicules. Pour soutenir le marché de l’immobilier, le taux préférentiel de prêts à 5 ans, qui sert de référence pour les taux hypothécaires, a été abaissé de 15 points de base à 4,25%.

Prec.
L’immobilier en Chine est une source d’inquiétude
Suiv.
Marchés obligataires : du danger d’être exposé sur les maturités longues