Comment soutenir le pouvoir d’achat des ménages modestes ?

La hausse forte des prix de l’énergie, de l’alimentation, pousse les États à soutenir le pouvoir d’achat des ménages modestes.
Mais comment le faire pour être efficace ?

1. Il faut utiliser des transferts ciblés sur les ménages modestes, et non des transferts à tous les ménages, pour limiter le coût pour l’État.
2. Il faut utiliser des transferts forfaitaires et non des transferts ciblés sur l’achat de certains produits, pour éviter que les vendeurs de ces produits profitent de l’aide publique pour augmenter leurs prix.
3. Il ne faut pas modifier les prix des biens concernés, par exemple, il ne faut pas bloquer les prix, pour laisser apparaître le signal prix et l’effort d’économie (moindre consommation d’énergie…) qu’il provoque.
4. Il faut financer ces aides par des recettes fiscales et pas par l’endettement public ; il n’y a en effet pas de justification à transférer par la dette aux générations futures le poids du soutien présent à la consommation, surtout si les hausses des prix de l’énergie et de l’alimentation sont permanentes.

Prec.
Communiqué de presse : “Amplegest et Invest AM ont réuni leurs forces”
Suiv.
La Finance en 2040 vue par les experts : Michel Dinet