Concours des CGP : Nice to meet you Bertrand ZILLER !

Dans le cadre du concours des CGP, nous vous proposons de découvrir chaque semaine un des participants. Cette semaine c’est Bertrand Ziller (Cyrus Conseil) actuellement classé 2ème du concours* qui nous fait le plaisir de se présenter. Nice to meet you Bertrand !

Bonjour Bertrand, vous participez actuellement au championnat des CGP, pouvez-vous vous présenter ?

J’ai 50 ans, meusien d’origine et morbihannais d’adoption depuis 30 ans. Je suis marié et papa de 2 enfants de 19 et 16 ans. J’ai bossé 18 ans dans la banque, créé mon cabinet de conseil en GP indépendant (Partners Patrimoine) en 2012 et rejoint Cyrus Conseil en 2020. J’ai été en même temps formateur indépendant durant de nombreuses années et prof à l’Université de Bretagne Sud pendant une dizaine d’années pour les Masters Banque & Assurance. 

Vous travaillez au sein du cabinet Cyrus Conseil, quelques mots sur son équipe et son activité ?

Cyrus est aujourd’hui le leader national indépendant du conseil en Gestion Privée. Nous avons la chance d’avoir des personnes de grande qualité à notre tête (Meyer Azoguy, José Zaraya et Christophe Mianné) qui ont une vision large de notre environnement et de notre métier et qui nous permettent de toujours avancer, toujours nous améliorer au service de nos clients.

Vous êtes actuellement classé 2ème* du concours, pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre stratégie ?

Croire et tenir ses convictions, l’économie mondiale est aujourd’hui plutôt en mutation et même s’il y a des secousses à court terme ça ne remet pas en cause mes convictions sur les secteurs de développement à long terme tels que les US et la tech.

Comment voyez-vous l’année à venir ?

Très incertaine, tant au niveau des évolutions économiques de certains pays (comme la Chine) qu’au niveau géopolitique (élections aux US notamment, montée des populismes dans beaucoup de pays qui ne sont pas forcément des experts ni des entreprises ni de l’économie en général), et avec des conflits majeurs à nos portes qui ne sont pas près de se résoudre et ajoutent une bonne dose de morosité globale.

Un fun fact ?

Je suis un passionné de musique rock en général et participe tous les ans au festival du Hellfest avec mes amis, des endroits et centres d’intérêt où on parle rarement d’économie !

*Au 12/02/2024

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Prec.
    Le S&P 500 dépasse pour la première fois les 5000 points
    Suiv.
    Plus de la moitié des entreprises du S&P 500 ont publié leurs résultats
    Plus de publications