Credit Crunch en vue

En 6 semaines, le bilan de la banque centrale américaine (Fed) a été réduit de $230 Mads et la dynamique de réduction devrait se poursuivre. Cette réduction de liquidité couplée à la hausse depuis plusieurs mois devrait contribuer à maintenir la pression sur l’économie et en particulier sur les secteurs les plus sensibles au crédit, les plus fragiles souffrent fortement et les risques de contagion se multiplient.

Et on reparle de « Credit Crunch » (Crise de crédit en bon français).

La Réserve fédérale a averti que les récentes turbulences bancaires pourraient entraîner un resserrement important du crédit et ralentir l’économie américaine. Les prêteurs ont indiqué à la banque centrale qu’ils prévoyaient de resserrer les normes de prêt en raison des inquiétudes liées aux pertes sur prêts et à la fuite des dépôts. Les effondrements de la Silicon Valley Bank et de la Signature Bank en mars, ainsi que la faillite de First Republic la semaine dernière, pourraient entraîner un recul des prêts et une baisse des prix des actifs.
Dans son rapport semestriel, la Fed a déclaré que les inquiétudes concernant “les perspectives économiques, la qualité du crédit et les liquidités de financement” pourraient conduire les banques et les institutions financières à réduire l’offre de crédit à l’économie. Une contraction importante du crédit pourrait entraîner une hausse du coût du financement pour les entreprises et les ménages, ralentissant l’activité économique. La Fed fait semblant d’ignorer qu’elle est à l’origine de ce mouvement et annonce vouloir resserrer les contrôles et la règlementation. Ce qui devrait également contribuer à réduire l’offre de crédit.
La possibilité d’un resserrement du crédit est considérée comme l’un des risques les plus importants pour le système financier, reflétant l’inquiétude quant à l’impact macroéconomique des récents événements tumultueux de la finance américaine. La proportion d’investisseur considérant les tensions dans le secteur bancaire comme le principal risque pour la stabilité a quadruplé depuis l’automne.

Les résultats de l’enquête trimestrielle de la Fed révèlent que les banques s’attendent à resserrer les normes de prêt pendant le reste de l’année 2023. Les responsables des banques ont souligné les inquiétudes concernant une récession et les retraits de dépôts à la suite de l’effondrement de SVB. Les banques de taille moyenne ont également exprimé leur crainte d’un durcissement de la réglementation et d’une éventuelle modification des règles comptables.

La Fed a mis en garde contre les faiblesses du secteur de l’immobilier commercial, indiquant qu’une correction des valeurs immobilières pourrait entraîner des pertes de crédit pour les détenteurs de dettes du secteur. La banque centrale a également annoncé qu’elle surveillerait de plus près les performances des prêts immobiliers commerciaux…
Pendant ce temps, les taux courts américains continuent de se tendre avec les taux 1 an au plus haut depuis 2001

Tout est en place pour un nouveau Credit Crunch.

Prec.
Fibee Likes : Les formations Private Equity Peqan x Magnacarta
Suiv.
Les années à venir seront plus volatiles d’un point de vue économique et financier
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.