Dégradation de la note de la France par Standard & Poor’s

L’agence de notation Standard and Poor’s a abaissé la note de la France, passant de AA à AA-. Cette révision à la baisse s’explique principalement par des préoccupations concernant les finances publiques du pays et des perspectives de croissance économique jugées insuffisantes.

L’agence de notation a pointé du doigt plusieurs facteurs clés dans sa décision de rétrograder la note de la France. Premier parmi eux, la gestion des finances publiques. En 2023, le déficit public atteignant 5,5% du PIB est jugé excessif par Standard and Poor’s, qui estime peu crédible le plan gouvernemental visant à réduire ce déficit à 3% d’ici 2027. L’agence prévoit plutôt un déficit de 3,5% à cette échéance.

La croissance économique de la France est également un sujet d’inquiétude. Selon les prévisions de Standard and Poor’s, la croissance ne dépasserait pas 1,4% en 2025, ce qui est considéré comme faible. Parallèlement, l’inflation devrait revenir sous les 2% dès 2025 et y rester les années suivantes. Cette faible inflation, associée à une croissance modeste, entraînerait une stagnation du PIB nominal, exacerbant le ratio de la dette publique qui est prévu d’atteindre 112,1% du PIB en 2027, contre 110,5% en 2023.

Malgré ces critiques, Standard and Poor’s n’exprime aucune inquiétude quant à la capacité de la France à honorer ses engagements financiers. Cela suggère que les fondamentaux de l’économie française restent robustes malgré les défis à court et moyen terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
La chronique IsoBourse du 1er juin 2024
Suiv.
Auris Gestion lance « Rendement Sélection 2030 »
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.