Déploiement de l’IA + Vieillissement de la population = Inflation

On a coutume de dire que le moyen le plus sûr de faire fortune lors de la ruée vers l’or était de vendre des pelles aux orpailleurs.
Aujourd’hui, pour profiter de la ruée vers l’IA, on achète des actions de sociétés fabriquant des processeurs graphiques 3D. Mais ces « pelles » modernes ne fonctionnent pas à l’huile de coude.

Elles sont très énergivores et ne peuvent compter uniquement sur l’électricité fournie par le soleil et le vent. Elles ont en outre besoin de « bobines » de câble de cuivre à 180-360 Kilovolts, de turbines de 1 Gigawatt en quantité : beaucoup de capex et une offre très limitée qui s’ajoute à la rareté bien connue des semiconducteurs adéquats. En clair, l’IA est d’abord (très) inflationniste.

Cette inflation sera contrée par les effets déflationnistes du vieillissement de la population, a-t-on aussi coutume de dire. C’est un peu vite dit ! Le taux de participation de la tranche d’âge la plus proche de la retraite a chuté si rapidement aux Etats-Unis qu’il en est résulté un manque de main-d’œuvre brutal et important, contribuant aux hausses générales des salaires depuis la réouverture économique post Covid.

Au Japon, la croissance, même molle, se heurte à une main d’œuvre décroissante et âgée, que ne compense pas l’immigration, quasi inexistante. Les grandes entreprises et les syndicats se sont donc mis d’accord sur une hausse des salaires de 5,2% en 2024 (contre une inflation de 2.8%) alors que le salaire réel moyen n’avait pas progressé au Japon pendant 30 ans.

Le vieillissement de la population peut donc aussi s’avérer (très) inflationniste.

Les temps ont changé. Il y a un avant et un après Covid. Il faut s’y résoudre et s’adapter à des taux d’intérêt tendanciellement plus élevés, désormais décidés par l’inflation plutôt que les Banques centrales !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
Pétrole, cuivre, métaux, or : quel signal nous envoient les marchés ?
Suiv.
Bourse HEBDO du 12 avril 2024 : Quoi de neuf sur les marchés ?
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.