Discours de la BCE : les marchés révisent leur interprétation

Le 2 février 2023, la Banque centrale européenne (BCE) a de nouveau relevé ses taux directeurs de 50 points de base (0,50%) et a confirmé qu’une hausse semblable devrait avoir lieu le 16 mars. Christine Lagarde a annoncé que la BCE « évaluera » ensuite la trajectoire de sa politique monétaire avant la réunion du 4 mai. Sur les marchés obligataires, cette annonce a immédiatement été suivie d’une baisse significative des « taux sans risque » (Bund à 10 ans allemand notamment), mais ce recul a été effacé au cours des jours suivants.

L’annonce a été perçue dans un premier temps comme le signal d’une inflexion dans la politique monétaire de la banque centrale, avec une éventuelle hausse des taux directeurs de seulement 25 points de base le 4 mai prochain. Néanmoins, cette conviction a rapidement disparu.

Un assouplissement de la politique monétaire de la BCE reste en effet très hypothétique à ce stade. Bien que l’inflation globale ait commencé à ralentir en zone euro grâce à la baisse des prix de l’énergie, l’inflation sous-jacente reste élevée (5,2% en décembre). Le combat contre l’inflation n’est donc pas encore gagné, ce qui pourrait conduire la BCE à maintenir une politique restrictive en 2023, au risque de mettre à mal l’optimisme initial des marchés.

On notera que cet optimisme pourrait également susciter des déceptions aux Etats-Unis, où le marché de l’emploi reste en surchauffe (517 000 créations d’emplois dans le secteur non agricole en janvier 2023, contre 185 000 attendues). Or, Jerome Powell a clairement indiqué que la lutte contre l’inflation nécessiterait de réduire les tensions sur le marché du travail. Jusqu’à présent, les chiffres empêchent donc les banques centrales d’amorcer un revirement de leur politique monétaire.

Voir aussi : https://latribune.lazardfreresgestion.fr/les-fonds-de-pension-americains-a-nouveau-excedentaires/

***

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 10 février 2023 et est susceptible de changer.

Information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS. LAZARD FRERES GESTION – S.A.S au capital de 14.487.500€ – 352 213 599 RCS Paris 25, RUE DE COURCELLES – 75008 PARIS

Prec.
La hausse des marchés boursiers est-elle enrayée ?
Suiv.
Électricité : au cœur de tous les bouleversements
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.