Techs | Les actualités économiques et financières

Epsilon Net : cette PME grecque se trouve au bon endroit au bon moment

L’économie grecque retrouve des couleurs depuis 2021, après dix années de tutorat par les institutions supranationales de la communauté européenne.  Dans l’ombre du tourisme, la technologie devrait être un des grands bénéficiaires des plans de relance européens et de la politique budgétaire accommodante. Dans une ère de numérisation à l’échelle planétaire, accélérée par la pandémie globale, la nécessité pour la Grèce de rattraper son retard est cruciale.

En juillet 2020, les dirigeants de l’Union Européenne se sont accordés sur un budget européen de 1100 milliards d’euros à l’horizon de 2027 (le NRSF1). En plein cœur d’une pandémie globale et dans sa volonté continue de réduire la fracture entre les Etats membres, la Commission Européenne a décidé d’ajouter un plan de relance sans précédent de 724 milliards d’euros appelé « Recovery and Resilience Facility » (RRF) ou NextGenerationEU.

Epsilon Net, société familiale grecque dirigée par son fondateur depuis sa création en 1999, est devenue leader dans la conception et la distribution de logiciels de comptabilité, de gestion de paie et progiciels pour les PME grecques. Elle se trouve au bon endroit au bon moment. Grâce à son offre complète de logiciels applicables à de nombreuses industries telles l’hôtellerie, la construction ou encore la distribution parmi tant d’autres, Epsilon Net devrait pouvoir capter une bonne partie de ces investissements subventionnés décidés par les PME helléniques selon Thibaut Maissin, analyste financier chez Gay-Lussac Gestion.

Sur l’enveloppe de sept milliards allouée à la numérisation des entreprises privées, le gouvernement grec a donné la priorité aux petites et moyennes entreprises qui souffrent le plus de leur retard technologique. Durant l’été 2022, un premier plan de 340 millions d’euros de subventions a été mis en place et devrait être mis à contribution dès le dernier trimestre de 2022.

Gay-Lussac Gestion estime qu’Epsilon Net est idéalement positionné pour capter cette manne car sa structure décentralisée la met au contact rapproché des PME, souvent délaissées par les grands noms du logiciel. Après le déblocage des fonds publics annoncé l’été dernier, l’entreprise a mis en place une plateforme web dédiée aux PME pour les renseigner sur les subventions qu’elles pourraient recevoir. L’entreprise est entrée en contact avec 3 500 entreprises qui pourraient représenter 3,5 M€ de revenus additionnels, générés en à peine deux semaines, et grâce à un effort commercial minime.

Epsilon Net est un opérateur capable de saisir rapidement une opportunité, à l’instar de sa réactivité sur les récents sujets de facturation électronique, devenue obligatoire en janvier 2022 à des fins de transmission à l’administration fiscale grecque. Sa solution Epsilon SMART2 a convaincu plus de 120 000 nouveaux clients en dix mois et pèse désormais près de quinze millions d’euros de chiffre d’affaires récurrent. Cette base de clients ouvre des opportunités nouvelles de ventes à ses autres logiciels dont PYLON®, progiciel de gestion intégré.

Avant même les premières retombées des plans paneuropéens, la croissance organique d’Epsilon Net reste très favorable (+30%). La direction de l’entreprise table sur une tendance similaire au second semestre qui devrait emmener les revenus annuels à 75 M€ en 2022. Selon Gay-Lussac Gestion, les plans de relance européens pourraient porter le chiffre d’affaires d’Epsilon Net à 100 millions d’euros l’an prochain, soit le double de son chiffre d’affaires en 2021.

La rentabilité élevée de l’entreprise (35% de marges d’EBITDA) et sa forte croissance se retrouveront dans les flux de trésorerie, puisque l’activité d’Epsilon Net a peu de besoins capitalistiques et que l’entreprise contrôle bien ses besoins en fonds de roulement. La génération élevée de trésorerie devrait permettre à Epsilon Net de poursuivre sa consolidation du marché informatique grec déjà florissant et encore fragmenté. L’entreprise pourrait également ajouter de nouvelles briques technologiques à son offre afin d’élargir son marché potentiel et bénéficier d’une plus grande partie des fonds d’aides européens.

La valorisation d’Epsilon Net, à 14x ses bénéfices par action estimés pour 2023 selon Gay-Lussac Gestion, est sensiblement inférieure à ceux de ses pairs ouest-européens, autour de 20 fois, malgré un potentiel de croissance bien plus important. Thibault Maissin estime que le titre souffre d’une décote qui peut s’expliquer par le passif du pays accumulé pendant la crise de la dette des années 2010. Dans cette période de remontée des taux directeurs par la BCE, les écarts de rendements se sont sensiblement écartés et le rendement de l’emprunt d’Etat grec d’échéance dix ans a désormais dépassé les 4,5%. La société de gestion rappelle que la situation macroéconomique grecque reste le principal risque du cas d’investissement mais que la Banque Centrale Européenne devrait s’efforcer de ne pas reproduire les erreurs du passé.

Prec.
Les pays du G20 mal partis pour atteindre la  neutralité carbone…
Suiv.
Bourse: les échéances des prochains jours