Et si Macron était obligé d’augmenter les impôts ?

Le gouvernement a pour objectif de réduire le déficit public à 5% en 2022, puis à 3% dans les prochaines années. Sommes-nous condamné à une politique budgétaire restrictive ? L’analyse de Patrick Artus, conseiller économique de Natixis. Ecorama du 26 juillet 2022, présenté par David Jacquot sur Boursorama.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
L’inefficience des marchés financiers
Suiv.
“Le marché, trop complaisant sur l’Italie ?”
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.