États-Unis et zone euro: le rôle central des termes de l’échange dans la période récente

 Les termes de l’échange (le prix relatif de la production domestique et des importations) dans la période récente : 

  • sont à peu près stables aux États-Unis ; 
  • se dégradent violemment dans la zone euro (le prix des importations augmente considérablement plus que le prix de la production intérieure). 

La différence vient du poids des importations d’énergie et de la dépréciation de l’euro. 

Cela a des conséquences considérables sur l’équilibre économique des deux pays : 

  • le prix des importations ne contribue pas à l’inflation aux États-Unis, il contribue énormément à l’inflation dans la zone euro : de ce fait, le pic d’inflation devrait être beaucoup plus élevé dans la zone euro qu’aux États-Unis ; 
  • la perte de revenu due aux échanges extérieurs est considérable dans la zone euro, ce qui doit être pris en compte dans les perspectives de croissance. 
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
Quel destin des taux courts et des banques centrales ?
Suiv.
Le franc fort, un bouclier contre l’inflation
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.