Focus macro : le calme avant la tempête ?

La note globale du modèle Sanso Macro Screening (SMS)1 baisse marginalement de 9,5 à 9,4. Cette stabilité s’explique par le fait que l’amélioration de la composante tendance est compensée par une baisse de la composante niveau. Au niveau des facteurs, la note « immobilier » progresse grâce à un impact positif de la Chine. A l’inverse, la note « politique monétaire » corrige à la suite de la baisse des chiffres d’inflation partout dans le monde. Le PMI[1] global composite progresse de 52,1 à 53,4 sur la période. Dans un environnement incertain, cet indicateur est rassurant pour 2023. Mais l’impact des hausses de taux depuis un an n’est certainement pas encore pleinement intégré par les chefs d’entreprises.

Au niveau des différentes zones géographiques, la stabilité domine également. En Chine, la note baisse de 9,9 à 9,5. Cette cor- rection sur le mois de mars déçoit car la réouverture complète de la Chine ne semble pas encore avoir impacté l’ensemble de son économie. Dans notre scénario, la Chine reste toutefois le principal moteur de la croissance mondiale en 2023. Concernant les États- Unis, la note se dégrade légèrement. Cette tendance reflète les craintes actuelles sur la première économie. La probabilité de ré- cession à un an pour ce pays se situe actuellement à 65%. A l’inverse, la zone euro surprend positivement avec une note qui se situe à 10.

Aux États-Unis, l’inflation et la récession restent les deux sujets principaux d’inquiétude pour les investisseurs. Concernant le premier, la dynamique inflationniste est positive avec une baisse importante et continue (graphique à droite) depuis le point haut atteint en juin 2022. La Banque centrale américaine a néanmoins besoin d’avoir une confirmation d’une inversion claire de tendance au niveau de la croissance des salaires avant de pouvoir être plus à l’aise pour mettre fin à sa stratégie de resserrement monétaire. Concernant la récession, ce scénario est de notre point de vue aujourd’hui une possibilité et non une certitude.

La probabilité du scénario négatif (ralentissement marqué pouvant se transformer en récession) baisse de 5% (probabilité de 50%). Même si le stress sur les banques a pu générer de l’inquiétude, la baisse de l’inflation mondiale couplée à la reprise chinoise sont des éléments positifs à moyen terme. En s’appuyant sur les mêmes arguments, le scénario de croissance modérée progresse de 40% à 45%. Enfin, le scénario plus positif (rebond important) garde une probabilité faible (5%) car tous les feux sont loin d’être encore au vert.

1Le modèle Sanso Macro Screening couvre 1200 séries statistiques économiques sur une trentaine de pays. Le modèle permet de suivre men- suellement l’évolution de la situation économique globale à travers l’analyse des principaux pays. Le système de notation, entre 0 et 20 est une agrégation des données regroupées statistiquement. Six facteurs sont analysés à travers leur niveau et leur tendance.

Termes et définitions
1. PMI ( PMI ) L'indice PMI (Purchasing Managers' Index) est un indicateur mensuel qui mesure la performance des secteurs de l'industrie manufacturière et des services.
Prec.
Une journée sur les marchés : le 18.04.23
Suiv.
L’Espresso des marchés du 18 Avril 2023
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.