Foncières : sous tension

Le secteur des foncières a été l’un des plus affectés par la hausse des taux en 2022. L’indice MSCI EMU IMI Real Estate (indice européen des foncières) a ainsi reculé de 36% l’an dernier, contre un recul de seulement 12% pour l’indice MSCI EMU (moyenne des marchés européens). La volatilité relative du secteur des foncières européennes cotées par rapport à l’indice général s’est accentuée au point de dépasser les seuils historiques atteints lors de la crise financière de 2008/2009, illustrant l’intensité des débats qui animent actuellement les investisseurs vis-à-vis de ce secteur.

La défiance vis-à-vis du secteur est rationnelle. La hausse des taux longs pèse sur la valeur des actifs immobiliers, fragilisant par là même le bilan de nombreuses foncières, tandis que les cash-flows futurs attendus sont obérés par la hausse attendue du coût de la dette. Ce constat est particulièrement vrai pour les foncières résidentielles, dont les loyers ne bénéficient pas d’une indexation contractualisée. Compte tenu de son faible rendement, la classe d’actifs résidentielle est probablement la plus exposée à la hausse des taux d’intérêt.

Néanmoins, après un recul boursier si marqué et peu discriminant, les foncières bénéficient désormais d’une décote historique face à leur valeur comptable. Ces titres intègrent déjà des hypothèses de baisse des valeurs d’actifs très conservatrices et un scénario de taux durablement dégradé. Après une telle correction, certaines foncières cotées nous semblent donc avoir retrouvé une importante capacité de création de valeur à moyen terme en se négociant sur des multiples attractifs malgré des structures financières saines. La prudence reste de mise, mais des opportunités apparaissent selon nous sur différents segments de marché, notamment du côté de la logistique, des data-centers, de la santé, du stockage, voire même de l’immobilier de bureau.

Voir aussi : https://latribune.lazardfreresgestion.fr/usa-stabilisation-marche-residentiel/

***

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 3 mars 2023 et est susceptible de changer.

Information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS. LAZARD FRERES GESTION – S.A.S au capital de 14.487.500€ – 352 213 599 RCS Paris 25, RUE DE COURCELLES – 75008 PARIS

Prec.
Après quelques semaines de déni, les taux souverains remontent…
Suiv.
Une journée sur les marchés : le 02.03.23
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.