Super ligue | FiBee : La veille économique et financière

Gestion de fonds et football – Les leçons de Cruyff

Même si cela ne saute pas forcément aux yeux, « le Sage d’Omaha » et « Jopie » ont beaucoup en commun : intégrité, authenticité et réussite. Si les investisseurs connaissent bien les proclamations de W. Buffet, à la veille d’un été marqué par le football, nous nous tournons vers les déclarations de J. Cruyff. Après tout, il n’était pas seulement une légende sur le terrain, on met aussi à son actif d’avoir transformé le FC Barcelone en une puissance du football européen. Alors, quels enseignements pouvons-nous en tirer ?

Les bases du succès

Tout manager ou gérant qui réussit doit avoir mis en place des fondations solides. L’une des principales contributions de Cruyff au FC Barcelone a été la refonte du centre de formation du club. Sous sa direction, l’éthique du club est passée d’une sélection de joueurs basée sur la taille et le physique à une sélection donnant la priorité aux compétences techniques. Lionel Messi est un produit de cette conversion, qui a jeté les bases d’un style offensif et fluide qui a tenu le haut du pavé en termes de jeu pendant les 30 années suivantes.

« Le football est simple, mais il est difficile de jouer de façon simple ». Johan Cruyff

Les gestionnaires d’actifs posent également les bases qui leur permettent d’obtenir des résultats à travers une variété de cycles de marché. Pour nous, cela signifie des processus d’investissement rigoureux et des cadres de risque efficaces. Pour être performants, nous avons besoin d’idées – et cela passe par une recherche approfondie et la création d’un lieu où le flair individuel va de pair avec le partage d’idées et l’examen par les pairs. Il s’agit notamment d’encourager et de responsabiliser les talents de demain. Et au cœur de tout cela ? Des relations ouvertes et durables avec les clients. Nous pensons que ces facteurs combinés sont les fondements de bons résultats à long terme.

« Investir, c’est simple mais pas facile ». Warren Buffet

Construit pour une réussite à long terme

À l’instar du football, la gestion d’actifs a vu ses horizons temporels se contracter année après année. Les marchés sont de plus en plus obsédés par les prochains résultats trimestriels. L’accent est passé de la croissance à long terme aux rendements à court terme. La rotation moyenne des fonds a augmenté – coïncidant avec la baisse des rendements moyens de ces derniers. Nous pensons qu’un tel court-termisme peut souvent nuire au succès.

Une fois de plus, nous nous en remettons à Cruyff. Après tout, son équipe de Barcelone a remporté trois titres consécutifs (1991-93) avec pratiquement le même effectif. Il ne s’est pas empressé d’acheter en panique quand les choses allaient mal ou de s’emparer d’un certain nombre joueurs prodiges après un bon match. La leçon pour la gestion d’actifs ? Il y a de la valeur – et de la compétence – à maintenir le cap.

Une autre facette d’une gestion réussie consiste à être prêt à développer des opinions contraires.

Pensez en dehors de la zone (des 18 mètres)

Une autre facette d’une gestion réussie est d’être prêt à développer des opinions contraires – à prendre des risques mesurés et à faire des choses qui peuvent sembler pernicieuses pour les pairs du secteur. Cela peut supposer de renoncer à une grande partie de l’indice de référence ou de défendre ses meilleures idées avec un capital significatif. Parfois, il faut aussi avoir le courage de qualifier quelque chose de « bruit », même si le marché y voit un « signal ».

Cruyff aurait été d’accord. À l’époque des formations en 4-4-2, il choisit de jouer en 3-4-3, un style qui privilégie l’attaque. Il fait également jouer en tant qu’ailier l’Anglais Gary Lineker, le buteur invétéré. Les commentateurs ont crié à la supercherie – cela semblait ridicule. Mais les résultats parlent d’eux-mêmes : Lineker est à l’origine du premier but de la finale de la Coupe des vainqueurs de coupe de 1989.

Parés pour l’avenir

Aucun tournoi international n’est jamais dénué de controverse. Cependant, il y a des choses que nous pouvons faire pour atténuer la plupart des remous. En effet, les franchises, les équipes de football et les entreprises les plus performantes reposent sur une gouvernance saine et sur la convergence des intérêts, de la direction au client ou au supporter. Pour nous, cela implique d’intégrer les facteurs ESG – environnementaux, sociaux et de gouvernance – dans notre recherche, notre processus d’évaluation et la construction de notre portefeuille. Ce faisant, nous pensons pouvoir construire un avenir plus juste et plus durable pour nos clients, nos actionnaires et la société dans son ensemble. Avis aux partisans de la Super League européenne !

Choisir la bonne équipe

L’Europe est un marché complexe et diversifié. Il offre une exposition à un riche éventail de thèmes structurels, de son leadership en matière de « capitalisme responsable » et d’ESG à la numérisation de l’industrie. Le vent est en train de tourner sur la vieille image de l’Europe comme un marché peu cher et structurellement en difficulté. En tant que gestionnaires de fonds actifs, nous avons la possibilité de sélectionner des entreprises sur l’ensemble du continent. La compétence, cependant, consiste à les combiner en un tout cohérent.

Pour commencer, nous devons toutefois prendre nos distances avec Cruyff. En tant que manager, il évitait d’entraîner ses défenseurs et son gardien de but – il était célèbre pour avoir dit qu’il préférait gagner 5-4 que 1-0. Bien que le spectacle soit divertissant, nous pensons que cette attitude est un peu trop désinvolte pour l’investisseur moyen. Nous pensons plutôt que le cœur d’un portefeuille doit être robuste et fiable. Cela peut parfois signifier qu’il faut investir dans des sociétés dont les taux de croissance sont peu enthousiasmants, mais dont les rendements sont moins volatils. Bien sûr, elles ne marqueront peut-être pas beaucoup de buts, mais elles n’en encaisseront probablement pas beaucoup non plus. Les produits de consommation courante, comme Nestlé, ou les entreprises pharmaceutiques de haute qualité, comme Novo Nordisk, correspondent potentiellement à ce profil.

Nous cherchons ensuite à compléter ces valeurs sûres par un groupe d’innovateurs créatifs. L’Europe a l’embarras du choix. Prenez l’entreprise danoise Ørsted, qui exploite des parcs éoliens offshore, ou Knorr-Bremse, qui est active dans les technologies de transport vertes. Pour le reste, Dassault et Nemetschek sont engagés dans la numérisation de l’industrie. Et la liste est encore longue.

Enfin, nous remontons le terrain jusqu’à l’attaquant. Un poste versatile et souvent incompris. Pour réussir, il faut être polyvalent et avoir le sens du but. Pensez à l’Italien Del Piero ou, plus récemment, à l’Espagnol Fernando Torres. L’Europe compte de nombreuses entreprises présentant des caractéristiques similaires : moins matures, mais en croissance rapide et gagnant des parts de marché aux dépens de leurs rivaux plus importants. Selon nous, nous pouvons trouver des exemples dans l’espace technologique européen de plus en plus attrayant, comme Adyen dans les paiements d’entreprise et Prosus dans l’Internet grand public.

En conclusion…

Donc, nous y voilà. La gestion de fonds à la manière de Johan Cruyff. Cependant, alors que les compétitions estivales débutent, nous devrions peut-être laisser le dernier mot à Gary Lineker : « Le football est un jeu simple : 22 hommes courent après un ballon pendant 90 minutes et à la fin, ce sont toujours les Allemands qui gagnent. »

Les entreprises ont été sélectionnées uniquement à des fins d’illustration pour présenter le style d’investissement décrit dans le présent document ; elles ne constituent pas une recommandation d’investissement et ne sont pas révélatrices d’une quelconque performance future.

Vous avez trouvé cette publication intéressante ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier à noter cette publication.

Merci pour votre vote !

Vous pouvez ajouter un commentaire (optionnel).

Dites-nous en plus (optionnel) :

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publications similaires