Loupe | La revue de presse économique et financière

Il est clé de monitorer l’évolution des sources durables d’inflation : prix immobiliers et salaires.

Agence SAND

Etre ou ne pas être transitoire, telle est la question existentielle qui agite les marchés financiers au sujet de l’inflation, et ce particulièrement aux Etats-Unis. En effet, depuis que l’économie américaine est sortie de sa léthargie, imposée par la pandémie, le rattrapage de la demande conjugué aux contraintes logistiques et humaines en termes d’offre, a entrainé un fort rebond de l’inflation. En juillet, l’indice des prix à la consommation s’est ainsi envolé de 5,4% sur un an tandis que l’inflation sous-jacente enregistrait une progression de 4,5%, ce qui n’était pas arrivé depuis plus de 25 ans.

Le fait que l’inflation dépasse aussi largement l’objectif d’une inflation moyenne de 2% fixé par la Fed n’est en soi pas problématique dans la mesure où cette envolée s’explique d’une part, par des effets de base et d’autre part, par un certain nombre de déséquilibres temporaires entre offre et demande. Ainsi, si comme l’estime la Fed, ces éléments s’estompent au cours des prochains mois, celle-ci pourra normaliser sa politique monétaire graduellement et donc de manière indolore pour les marchés.

Lire la suite

Vous avez trouvé cette publication intéressante ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier à noter cette publication.

Merci pour votre vote !

Vous pouvez ajouter un commentaire (optionnel).

Dites-nous en plus (optionnel) :

Total
1
Shares
Publications similaires