Il est venu le temps des Profit Warning

On ne veut pas plomber l’ambiance, mais le newsflow des sociétés est en contradiction avec ces marchés qui montent. Cette semaine, on vous fait un petit récapitulatif des nouvelles du front.

La banque en manque de deal

Les valeurs bancaires ont ouvert le bal des résultats trimestriels dans un contexte macroéconomique qui se durcit. Les taux d’intérêts montent. Résultat : les opérations de fusions-acquisitions sont à l’arrêt. Moins de commissions, moins de marge.

Focus sur Goldman Sachs. Le chiffre d’affaires se contracte de 16%.
Mais la marge nette s’effondre de 66% à 1.3 milliard $. Contre presque 4 milliards l’année précédente.
Action, réaction : la firme licencie 3,000 salariés et prévoit de restructurer certaines divisions. Si vous êtes salarié chez Goldman, votre bonus devrait être divisé par 2 cette année.

Morgan Stanley suit le mouvement. Résultat net en baisse de 40%. Le chiffre d’affaires de la division Banque d’Affaires décroche de moitié.

Le Retail s’essouffle

L’action du spécialiste du legging de yoga Lululemon, perdait 9% lundi dernier. Le détaillant de vêtements de sport annonçait une baisse de sa marge brute au cours du dernier trimestre.
En cause, des coûts plus élevés et des rabais plus importants pour tenter de liquider ses stocks (1.7 milliards $ à fin octobre, c’est deux fois plus que 1 an plus tôt).

Fnac Darty a également prévenu mardi soir ses investisseurs. Le mois de décembre a été compliqué (contraction des ventes de 5%). Le groupe prévoyait de dégager 500M€ sur la période 2021-2023. Finalement ce sera sur 2021-2024, si tout va bien. L’action reculait de 7% hier.
Et les dirigeants ont refusé de communiquer la tendance du mois de janvier. Pas bon signe.

Les ventes au détail US (indicateur qui suit la demande des consommateurs), publiées hier, complètent la tendance : déclin de -1.1% sur le mois de décembre. Les économistes n’attendaient pas autant (-0.9%).

Des Profit Warning à la pelle

Le développeur français de jeux vidéo Ubisoft perdait 14% jeudi dernier, après avoir annoncé que « les tendances pendant la période des fêtes, en particulier les dernières semaines de décembre et de début janvier, ont été nettement et étonnamment plus lentes que prévu ».

De son côté, Covestro, l’expert allemand en chimie et matériaux, a également publié un Profit Warning vendredi soir. La société se dit « clairement touchée par la forte hausse des coûts de l’énergie et des matières premières et par l’affaiblissement de l’économie mondiale ».

Arrêtons-nous là pour aujourd’hui. Mais comprenez que nous anticipons les résultats trimestriels avec beaucoup de prudence. Nous serons donc sur le pont dès aujourd’hui pour les résultats de Netflix, qui attend 4.5M d’abonnés supplémentaires sur le trimestre. A suivre.

Total
0
Shares
Prev
Une journée sur les marchés : le 25.01.23
Next
Du rififi à la Banque centrale européenne