Immobilier : Pas de jackpot pour les propriétaires pendant les JO

À l’approche des Jeux Olympiques de Paris 2024, les propriétaires qui louent leurs biens sur Airbnb doivent revoir leurs attentes concernant les gains potentiels. Le directeur France d’Airbnb, a indiqué sur BFM Business que les propriétaires ne doivent pas s’attendre à des profits faramineux. “Les propriétaires ne s’attendent pas à faire fois 10 (…). On est sur un petit doublement du prix à la nuitée : + 85 %”, a-t-il précisé fin avril. 

Expansion de l’offre et baisse des taux d’occupation

L’augmentation significative de l’offre de logements disponibles à Paris et en banlieue est une des raisons principales de cette baisse des prix. Selon Airdna, spécialiste de l’analyse des locations de courte durée, les annonces actives à Paris ont augmenté de 34 % sur un an au cours des six derniers mois. En banlieue, cette hausse atteint 55 %. Cette expansion de l’offre a aussi affecté les taux d’occupation. Pour les trois premières semaines de juillet, le taux d’occupation était de 40 % en 2023, contre seulement 22 % cette année. Néanmoins, une légère augmentation est observée aux dates des Jeux, avec un taux de 28 % contre 24 % l’année précédente.

Baisse progressive des tarifs

Les données d’Airdna montrent une tendance à la baisse des tarifs à mesure que les Jeux approchent. En janvier, le tarif moyen par nuit à Paris était de 619 €, montant à 627 € en février, tombant à 594 € en mars pour atteindre 508 € en avril. Cette même tendance se retrouve en banlieue, avec des prix passant de 302 € en janvier à 297 € en avril. Ces chiffres indiquent que les propriétaires ont du mal à maintenir des prix élevés malgré la forte demande anticipée pour les Jeux Olympiques.

Perspectives pour les propriétaires

Malgré la baisse des prix et des taux d’occupation, les propriétaires continuent de mettre leurs biens en location. Le nombre d’annonces sur les plateformes comme Airbnb et Booking a explosé, notamment dans certains arrondissements de Paris. Même avec une diminution notable des prix, de nombreux propriétaires restent optimistes quant à une hausse des réservations à l’approche des Jeux. Les comportements de réservation peuvent encore évoluer, avec souvent un pic de réservations à moins de deux mois de l’événement.

Si vous êtes propriétaire d’un appartement que vous mettez en Airbnb à Paris et en banlieue, vous devrez donc ajuster vos attentes de revenus pour les JO. Mais vous pouvez encore espérer une augmentation des réservations à l’approche de l’événement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
Nvidia, Fed : rassurant ou pas ?
Suiv.
Production industrielle Chinoise : l’Europe sera la cible !
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.