Forêts | La veille économique et financière

Investissements forestiers : touchez du bois !

Selon la Fédération Nationale des Safer (FNSafer), les investissements forestiers connaissent une belle dynamique en France. Alors que le prix moyen d’un hectare de forêt non bâtie était de 4 190 euros en 2019 (-1,1 % par rapport à 2018), les échanges et les niveaux de transactions ne cessent d’augmenter, notamment sur le marché des petites forêts (1 à 10 ha). Si les principaux investisseurs sont les personnes morales privées, les Groupements Forestiers d’Investissement (GFI) ont également le vent en poupe.

Si vous souhaitez vous engager durablement et sortir des marchés financiers, sachez que miser sur la forêt constitue une bonne piste vers la diversification, à condition de ne pas en attendre un rendement annuel très élevé. Car oui, l’achat d’une parcelle de bois ou d’un bosquet est un investissement de capitalisation qui doit être pensé sur du (très) long terme, c’est-à-dire au moins dix ans, et prendre en compte le contexte financier et fiscal de cet investissement « atypique ».

Pour mettre vos finances au vert, plusieurs possibilités s’offrent à vous : vous pouvez acheter en direct, par le biais d’un notaire ou d’une société d’aménagement foncier et d’établissement rural (SAFER), ou bien souscrire des parts de Groupements Forestiers (GF) ou de Groupements Forestiers d’Investissement (GFI). Si l’on peut espérer un rendement généralement compris entre 0 % et 2 % avec cette dernière formule, celle-ci permet surtout de mutualiser les investissements, limiter les risques, s’affranchir des contraintes de gestion (entretien, vente, coupe du bois…) et bénéficier de certains avantages fiscaux. À la clé, une réduction d’impôt sur le revenu de 18 % (le taux passe à 25 % pour les parts acquises entre le 10 août et le 31 décembre 2020), et une exonération fiscale sur son Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) et ses droits de succession et de donation à hauteur de 75 %.

Depuis quelques années, de nouvelles solutions alliant engagement RSE et rendement économique voient le jour. Par exemple, la start-up bretonne EcoTree propose aux particuliers et aux entreprises d’acheter des arbres dans les forêts françaises. Le principe est simple : elle achète le foncier de massifs forestiers, s’occupe de l’entretien des arbres puis les vend à l’unité sur son site, en offrant la garantie d’une petite rentabilité sur la durée lors de la coupe des arbres. Investir dans la forêt, ça envoie vraiment du bois !

Vous avez trouvé cette publication intéressante ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier à noter cette publication.

Merci pour votre vote !

Vous pouvez ajouter un commentaire (optionnel).

Dites-nous en plus (optionnel) :

Total
1
Shares
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publications similaires