J. Powell à Jackson Hole : un biais haussier renforcé

Jerome Powell | Les actualités économiques et financières

Le message de J. Powell au colloque de Jackson Hole s’inscrit dans la continuité de celui délivré lors du FOMC de juillet : toute bonne nouvelle sur la croissance constitue à terme un risque haussier sur l’inflation, nécessitant alors la poursuite du resserrement monétaire. Dans ce discours toutefois, le biais haussier de J. Powell se renforce à l’aune des récentes publications macroéconomiques et de considérations de gestion du risque (risk management). Ce faisant, cette intervention conforte notre scénario d’une cible a minima de 6% sur les Fed Funds.

  1. D’abord, J. Powell a précisé les deux principales données économiques que la Fed privilégiera lors de ses prochaines décisions de politique monétaire :
  • La première donnée est la croissance du PIB par rapport à sa tendance de long terme. De ce point de vue, les dernières publications macroéconomiques suggèrent une croissance qui serait actuellement au-dessus de son  » potentiel « . Ainsi, le  » Nowcast  » de la Fed d’Atlanta annonce une croissance du PIB pour le 3ème trimestre à près de +6% en rythme annualisé (graphique 1), soit très au-dessus du  » potentiel de croissance  » défini à +1.8% par la Fed. En outre, nos  » trackers  » du climat des affaires dans l’industrie et dans les services suggèrent un retournement haussier de la conjoncture américaine (graphiques 2 & 3).
  • Le second type d’indicateurs économiques concerne les tensions sur le marché du travail et les déterminants de la consommation. J. Powell reconnaît que la croissance nominale des salaires ralentit (autour de 4.5%-5.0% selon les mesures), mais remarque que la croissance réelle des salaires ajustée de l’inflation est élevée. Plus globalement, la dynamique sur les revenus et le patrimoine des ménages (avec un rebond simultané des prix de l’immobilier et du cours des actions) reste très favorable à la consommation.
Tab 1-20230828
Tab 2 20230828
Tab 3- 20230828

Sources : Bloomberg – Calculs : Groupama AM

2. Au-delà des récentes statistiques économiques, le biais haussier de J. Powell se renforce également par la référence à deux considérations de  » risk management « . D’une part, J. Powell reconnaît qu’il y a une incertitude sur le niveau d’équilibre des taux d’intérêt, et ce faisant sur le caractère restrictif de la politique monétaire. Le banquier central américain suggère ainsi que la politique monétaire peut ne pas être suffisamment restrictive si les taux  » neutres  » ont remonté. D’autre part, il admet que l’inflation est devenue plus sensible aux tensions sur le marché du travail (la courbe de Phillips serait plus pentue). Cet argument de gestion du risque signifie que la Fed sera obligée de resserrer bien davantage les conditions monétaires si le marché du travail ne se détend pas suffisamment.

AVERTISSEMENT

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet. Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Tout investisseur doit prendre connaissance avant tout investissement du prospectus ou du document d’information clé de l’investisseur (DICI) de l’OPC. Ces documents et les autres documents périodiques peuvent être obtenus gratuitement sur simple demande auprès de Groupama AM ou sur www.groupama-am.com.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée.

Edité par Groupama Asset Management – Siège social : 25 rue de la ville l’Evêque, 75008 Paris – Site web : www.groupama-am.com

Prec.
La Russie domine un marché du blé fragilisé par le conflit en Ukraine et le changement climatique
Suiv.
Jackson Hole, ce qu’il faut retenir
+ Pour aller plus loin