La réserve fédérale américaine (Fed)

Jackson Hole : la Fed ne baissera pas son taux directeur lorsque l’économie américaine sera en récession

Ce discours met du plomb dans l’aile au put de la Fed en cas de récession et de consolidation des marchés d’actifs risqués, d’autant que J. Powell insiste sur sa détermination. Il est prêt à en assumer les coûts inévitables. Un tel discours doit effacer les anticipations de baisses des taux directeurs en 2023, accentuer l’inversion de la pente des taux et peser sur les actifs risqués.

Le discours de J. Powell au Forum de Jackson Hole ne comporte pas d’analyse fondamentale sur l’inflation. En cela, le diagnostic de la Fed reste « en retard » par rapport à celui de la BCE qui elle, a reconnu qu’il existait désormais des forces structurelles à l’inflation liées à la transition environnementale et à l’indépendance stratégique.

En revanche, J. Powell considère que l’inflation est désormais suffisamment élevée pour craindre un changement de comportement des entreprises et des ménages. En effet, lorsque l’inflation est élevée, les agents économiques sont beaucoup plus attentifs aux évolutions de prix : ils deviennent « rationnellement attentifs » après avoir été « rationnellement inattentifs » en période d’inflation basse. Cela signifie que les ajustements de prix sont plus systématiques (revendications salariales, …), ce qui alimente une boucle « Prix-Salaires ».

Capitalisant sur l’expérience monétaire des années 80, J. Powell suggère que la Fed ne baissera a priori pas son taux directeur si l’économie américaine va en récession. Plus encore, il ajoute qu’une « période de politique monétaire très restrictive était en définitive nécessaire » pour stabiliser l’inflation.

Ce discours met du plomb dans l’aile au put de la Fed en cas de récession et de consolidation des marchés d’actifs risqués, d’autant que J. Powell insiste sur sa détermination. Il est prêt à en assumer les coûts inévitables. Un tel discours doit effacer les anticipations de baisses des taux directeurs en 2023, accentuer l’inversion de la pente des taux et peser sur les actifs risqués.

Avertissement 

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet. Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Tout investisseur doit prendre connaissance avant tout investissement du prospectus ou du document d’information clé de l’investisseur (DICI) de l’OPC. Ces documents et les autres documents périodiques peuvent être obtenus gratuitement sur simple demande auprès de Groupama AM ou sur www.groupama-am.com.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée.

Edité par Groupama Asset Management – Siège social : 25 rue de la ville l’Evêque, 75008 Paris – Site web : www.groupama-am.com

Prec.
Perspectives du marché des métaux
Suiv.
Inflation en Europe