AccueilAnalysesJapon : l’orientation de la politique monétaire de la Banque du Japon ne sera pas affectée par les mouvements de change

Japon : l’orientation de la politique monétaire de la Banque du Japon ne sera pas affectée par les mouvements de change

Japon | Les actualités économiques et financières

La Banque du Japon (BoJ) a débuté ses opérations d’achat d’obligations d’Etat à 10 ans à un taux fixe de 0,25 % pour un montant illimité. Prévues jusqu’au 31 mars, elles visent à empêcher le rendement de franchir la limite supérieure de la bande de fluctuations autorisées (0 % avec +/-25bp). Le taux de change du yen s’est, en conséquence, fortement déprécié vis-à-vis du dollar, retrouvant ses plus bas niveaux inscrits depuis août 2015.

Deux renseignements sont retenus de cette opération. D’une part, elle réaffirme le ferme engagement de la banque centrale à maintenir le rendement à 10 ans à l’intérieur de la fourchette de fluctuations. D’autre part, l’orientation de la politique monétaire ne sera pas affectée par les mouvements de change. La BoJ n’a pas l’intention, en effet, d’ajuster sa stratégie de ciblage de taux, ni de normaliser son dispositif monétaire ultra accommodant dans un avenir proche puisque :

  • La dépréciation du yen est théoriquement une bonne nouvelle pour l’économie nippone, et en particulier la trajectoire de l’inflation ;
  • L’accélération de l’inflation liée à la hausse des prix de l’énergie est par nature transitoire. En revanche, les facteurs fondamentaux tels que la reprise de la demande domestique ou la hausse des salaires demeurent insuffisants à ce stade pour entretenir la spirale inflationniste. En février, l’inflation sous-jacente a continué d’ailleurs de baisser de 0,9 % sur un an. In fine, l’inflation, qui pourrait atteindre 2 % dans les prochains mois selon les projections de la BoJ, risque de se décélérer de nouveau et l’économie de retomber en déflation (Minutes de la BoJ publiés le 29 mars)
  • Les facteurs baissiers pesant sur la reprise économique restent nombreux : séisme dans le Nord-Est, crise sanitaire, crise géopolitique, impact de la hausse des prix des matières premières sur le pouvoir d’achat des ménages et sur les bénéfices des entreprises.

En définitive, nous excluons tout changement majeur dans la stratégie de la BoJ et reconduisons notre scénario en faveur du maintien de l’ensemble des dispositifs monétaires ultra accommodants au moins jusqu’à la fin du mandat de M. Kuroda (avril 2023). La banque centrale continuera d’ajuster le volume des achats d’actifs via ses opérations à taux fixe pour freiner la remontée du taux 10 ans. Pour rappel, il était en baisse depuis septembre 2016 lorsque le ciblage de taux a été installé.

Japon : achats d'obligations de long terme par la BoJ (variations sur un an, trillions de yens)

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet. Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Tout investisseur doit prendre connaissance avant tout investissement du prospectus ou du document d’information clé de l’investisseur (DICI) de l’OPC. Ces documents et les autres documents périodiques peuvent être obtenus gratuitement sur simple demande auprès de Groupama AM ou sur www.groupama-am.com.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée.

Edité par Groupama Asset Management – Siège social : 25 rue de la ville l’Evêque, 75008 Paris – Site web : www.groupama-am.com

Mots clés
Publié par

Economiste chez Groupama Asset Management.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire