Focus valeur : Judges Scientific, une rigueur scientifique pour une création de valeur durable

Les instruments scientifiques sont à la base de la recherche et du développement de nombreux produits et projets. Sans eux, pas de mesure, pas d’analyse : ils sont indispensables aux grandes avancées de nos économies. En 2022, le marché global des instruments scientifiques était estimé à 41 milliards de dollars et devrait croitre de 4,4% par an d’ici 2030(1). Parmi ses acteurs, le groupe britannique Judges Scientific fédère de nombreuses sociétés expertes dans leurs applications respectives.

Des applications nichées et un modèle rigoureux :

Fondé en 2003 par le français David Cicurel, Judges Scientific acquiert et développe des sociétés dans le domaine des instruments scientifiques. Leurs applications sont généralement très spécifiques : études géologiques, microscopie électronique, photo-manipulation, purification de gaz rares, test de la résistance au feu ou encore cryoréfrigiration. La clientèle se constitue majoritairement d’universités ou d’instituts de recherche, mais aussi d’industriels comme Procter & Gamble, L’Oréal ou Leica.

Une des forces de Judges Scientific réside dans la rigueur de son modèle d’acquisition. Avec plus d’une vingtaine d’opérations depuis sa création, le groupe estime pouvoir puiser dans un vivier d’environ 2 000 sociétés au Royaume-Uni, mais s’attelle à respecter des critères stricts : part importante de l’export dans le chiffre d’affaires, marge opérationnelle élevée, génération de trésorerie récurrente. Les cibles sont généralement de taille modeste, avec des managements fondateurs à la recherche d’une porte de sortie, leur taille ne leur permettant généralement pas d’accéder à la bourse ou d’intéresser les fonds de private equity. Malgré la qualité recherchée, le multiple d’acquisition ne dépasse généralement pas les 3 à 7 fois le résultat opérationnel. C’est notamment grâce à cette rigueur que le groupe a réussi, en vingt ans, à créer de la valeur sur le long terme.

Source : Judges Scientific, avril 2023.

Un écosystème vertueux :

Au-delà de la rigueur à l’acquisition, cette création de valeur passe également par l’écosystème fertile que rejoignent les sociétés acquises. Le modèle managérial de Judges Scientific est décentralisé, avec une grande autonomie laissée aux dirigeants qui restent généralement aux manettes de leurs sociétés. Une fois intégrées, ces dernières bénéficient des « best-practises » et de l’accompagnement du groupe. D’un point de vue financier d’abord, avec la mise en place de processus rigoureux et de financements avantageux. D’un point de vue opérationnel et stratégique ensuite, avec l’apport très concret de l’expérience et du réseau du groupe. On peut noter que Judges n’est pas dans une optique d’achat-revente. Les sociétés sont accompagnées sur le long terme, ce qui participe à la réputation de Judges Scientific auprès des cédants.

Des résultats solides après une acquisition historique :

En 2022, le groupe a réalisé une acquisition historique en achetant Geotek, spécialisée dans les instruments de mesure géologique. La société réalisait un résultat opérationnel moyen de 6,3 millions de livres sur les trois années pré-acquisition, avec une partie de services dans le chiffre d’affaires. Cette transaction constitue la plus importante dans l’histoire du groupe par sa taille, mais s’inscrit pleinement dans sa stratégie de sociétés positionnées sur des applications nichées, avec peu de concurrence et un management expérimenté qui reste impliqué post-acquisition.

Au global, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 113 millions de livres en 2022, en croissance organique de 8%, pour une marge opérationnelle de 21%. L’export représente 85% du chiffre d’affaires, avec environ un quart en Europe, un quart en Amérique du Nord, le solde se partageant entre la Chine et le reste du monde. Les perspectives sont porteuses, avec un carnet de commandes record de près de 23 semaines. L’endettement net est contenu malgré l’acquisition de Geotek, et représente 1,6 fois l’EBITDA ajusté, permettant de nouvelles acquisitions comme Henniker Scientific en mars 2023 ou encore Bossa Nova Vision en mai 2023. Le groupe a proposé une fois de plus d’augmenter son dividende, d’un montant de 23% cette année.

Une gestion appréciée et des perspectives bien orientées :

Pour Arthur Bernasconi, analyste-gérant buy-side chez Gay-Lussac Gestion, Judges Scientific coche de nombreuses cases. « Judges Scientific correspond pleinement à notre style de gestion. La société s’appuie sur des critères stricts qui lui permettent d’afficher selon nous une récurrence de performance remarquable. Nous apprécions tout particulièrement son positionnement sur des marchés nichés, peu concurrentiels, permettant ainsi des marges, des retours sur capitaux, et une génération de trésorerie élevés ». La qualité du management conforte la société de gestion dans son choix : « La réputation du groupe le précède souvent auprès des cibles. L’écosystème Judges attire de nombreux cédants, qui y voient une opportunité de rester intéressés au développement de leur société ».

Le groupe ne s’engage pas sur des prévisions chiffrées au titre de 2023. Néanmoins, après avoir débuté l’année sur un carnet de commandes record, le groupe a indiqué avoir bénéficié d’une prise de commandes solide sur les deux premiers mois de l’année. Si le management s’affiche prudent quant aux tensions économiques et géopolitiques, le relâchement des restrictions liées au Covid en Chine devrait contribuer positivement aux résultats, malgré quelques tensions encore persistantes sur l’approvisionnement de certains composants.

  • Source : Global Scientific Instruments Market – Industry Trends and Forecast to 2030 – Data Bridge Market Research
Prec.
Point marchés hebdomadaire
Suiv.
Au-delà de juin, la Fed laisse la porte ouverte à une nouvelle hausse
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.