Cours-Bitcoin | Les actualités économiques et financières

KYC et DeFi : le mariage contre nature pour attirer les institutionnels

Vous avez dit KYC? – Si le secteur de la DeFi a connu une croissance massive depuis 2020, il n’est pas encore mainstream. En effet, l’adoption massive de celle-ci passe par une participation des institutionnels tels que les banques, les fonds d’investissement et les États. Mais pour attirer ces gros poissons (élément nécessaire avant de pouvoir envisager une utilisation à très grande échelle), des évolutions doivent avoir lieu.

Alors que les prix des jetons de la finance décentralisée (DeFi) connaissent pour la plupart le même funeste destin faute d’utilité, les têtes pensantes du secteur travaillent dans l’ombre. L’objectif affiché est de proposer des évolutions ayant vocation à attirer les gros capitaux. Récemment, le staking liquide (qui permet de déléguer ses jetons tout en pouvant les utiliser, à l’inverse du staking en preuve d’enjeux qui bloquent les jetons) représente par exemple une de ces mises à niveau.

Lire la suite

Prec.
La guerre en Ukraine va-t-elle retarder la transition énergétique ?
Suiv.
Les fonds de capital-risque se sont rués sur les cryptomonnaies en 2021