Europe | La veille économique et financière

La BCE maintient ses taux mais est très attendue sur sa communication

Par Guillaume Benoit.

La BCE a conservé ses taux directeurs à leurs niveaux actuels et n’a pas apporté de modification à ses programmes d’achats d’actifs. Les investisseurs souhaitent des éclaircissements alors que le montant des obligations acquises par la banque centrale est inférieur aux attentes.

La Banque centrale européenne a opté pour le statu quo. A l’issue de la réunion du Conseil des gouverneurs, elle a laissé ses taux directeurs à leurs niveaux actuels. le taux de la facilité de dépôt reste fixé à -0,5 %, le taux de refinancement à zéro et le taux de la facilité de prêt marginal à 0,25 %. En termes d’assouplissement quantitatif, elle poursuit ses achats de titres sur le marché dans le cadre du programme d’achats d’urgence lié à la pandémie (PEPP), mais sans en modifier l’enveloppe, relevée à 1.850 milliards d’euros en décembre dernier.

Ce n’est pas une surprise. Christine Lagarde, la présidente de la BCE, avait clairement fait comprendre, en mars dernier , que les annonces importantes auraient lieu lors des réunions trimestrielles, lorsque la banque centrale dispose de données économiques à jour. Il faudra donc attendre le mois de juin pour voir l’institution de Francfort décider ou non une inflexion de sa politique monétaire. Et notamment de l’avenir de son programme d’achats d’urgence.

Lire la suite

Vous avez trouvé cette publication intéressante ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier à noter cette publication.

Merci pour votre vote !

Vous pouvez ajouter un commentaire (optionnel).

Dites-nous en plus (optionnel) :

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publications similaires
Bourse | La veille économique et financière
+ PLUS

CAC 40 : les 6.000 points (et plus) en ligne de mire ?

A 5900 points, la Bourse de Paris renoue avec ses niveaux d’avant crise. Cette euphorie est-elle justifiée ? Quid de la baisse du Nasdaq sur les marchés actions mondiaux ? Quid des taux longs qui ne cessent d’augmenter ? Pourquoi n’ont-ils pas d’impact ? Le point de vue d’Eric Lewin, rédacteur en chef des Publications Agora. Ecorama du 9 mars 2021, présenté par David Jacquot sur Boursorama.com Source : Boursorama advertisement: Cette actualité est fournie par Fibee App