La BCE réitère le maintien des taux à un niveau restrictif pendant suffisamment longtemps

Globalement, un taux de dépôt à 4% est considéré par la BCE, à ce stade, comme “étant suffisamment restrictif, s’il est maintenu suffisamment longtemps”, sur la base des informations actuellement disponibles.

Sans surprise et à l’unanimité, le Conseil des gouverneurs a décidé de laisser inchangés ses trois taux directeursle taux de refinancement, de facilité et de dépôt, à respectivement 4.50%, 4.75% et 4.00%. En l’absence de surprise majeure, les taux resteront à leurs niveaux actuels pendant une durée suffisamment longue. La BCE maintient une approche « data dependant » et « meeting par meeting » pour déterminer le degré et la durée de cette orientation restrictive.

Il n’y a pas eu de discussion sur la stratégie du bilan. Les réinvestissements dans le cadre du PEPP se poursuivront au moins jusqu’à la fin de 2024, selon le communiqué. Nous considérons toujours que cela sera la prochaine étape à court terme (probablement en décembre). Sans surprise, il n’y a pas eu non plus de discussion sur le moment où les taux pourraient être à nouveau abaissés, « totalement prématuré » selon les propos de la présidente Lagarde.

Notre analyse : bien que la présidente Lagarde se soit attachée à  » ménager  » l’approche des « inquiets » sur la croissance en disant que la transmission des précédentes hausses des taux sur l’économie réelle et sur l’inflation était vigoureuse et qu’il y en avait encore à venir, celle-ci ne nous a fourni aucun argument permettant de dire que le niveau actuel était le taux terminal. En d’autres termes, la BCE est restée conforme à sa communication adoptée en septembre et a validé la pause pré-annoncée. La BCE se donne le temps d’attendre les nouvelles données économiques et financières, étant donné le degré élevé d’incertitudes.

Ce que l’on retient :

  • Au-delà des effets de base importants, l’inflation devrait toujours rester trop forte pendant une trop longue période et des tensions importantes subsistent sur l’inflation domestique (i.e. dans les services)
  • Incertitude encore beaucoup trop élevée quant à la trajectoire de la désinflation, exacerbée par une hausse des prix énergétiques
  • Les taux directeurs restent l’outil principal et le retour vers la cible de 2% reste l’objectif principal
  • Il est approprié de ne pas fournir de « foward guidance » et de rester  » data dependant ; la BCE a accumulé beaucoup de données notamment sur le marché du travail
  • Face à un nouvel épisode de hausse des prix de l’énergie, la BCE a retenu l’expérience passée mais la situation est différente car l’inflation est plus élevée

Globalement, un taux de dépôt à 4% est considéré par la BCE, à ce stade, comme « étant suffisamment restrictif, s’il est maintenu suffisamment longtemps », sur la base des informations actuellement disponibles. La durée et le degré de l’orientation restrictive dépendront de l’évolution des données, ce qui sous-entend également qu’aucune autre hausse n’est exclue. Par rapport à notre scénario de désinflation plus lente, nous maintenons une orientation restrictive de la politique monétaire de la BCE (soit un taux de dépôt à 4.25% d’ici printemps 2024 et une accélération de la diminution du bilan).

AVERTISSEMENT

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information.

Groupama Asset Management et ses filiales déclinent toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet. Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite.

Tout investisseur doit prendre connaissance avant tout investissement du prospectus ou du document d’information clé de l’investisseur (DICI) de l’OPC. Ces documents et les autres documents périodiques peuvent être obtenus gratuitement sur simple demande auprès de Groupama AM ou sur www.groupama-am.com.

Ce support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Les équipes commerciales de Groupama Asset Management et ses filiales sont à votre disposition afin de vous permettre d’obtenir une recommandation personnalisée.

Edité par Groupama Asset Management – Siège social : 25 rue de la ville l’Evêque, 75008 Paris – Site web : www.groupama-am.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
Le conflit au Moyen-Orient met les marchés sous tension
Suiv.
Après le “fear of missing out” place au “do your work”
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.