113
0

La Chine, un nouveau facteur de ralentissement

113
Devises chine | Les actualités économiques et financières

La note globale du modèle Sanso Macro Screening (SMS)1 baisse sur le mois de manière significative puisqu’elle passe de 10,7 à 9,7. Ce mouvement que nous pourrions imaginer s’expliquer par la guerre en Ukraine avec une forte chute de la note de la zone euro trouve en réalité son origine en Chine. Au niveau des facteurs, ce sont les indicateurs avancés, la consommation et les échanges qui baissent le plus sur la période. Le principal sujet est de savoir si le ralentissement en cours pourrait peser durablement sur l’activité. De notre côté, nous considérons toujours qu’une croissance mondiale en 2022 entre 3% et 4% reste le scénario principal. Le PMI global composite affiche d’ailleurs un niveau rassurant à 52,7.

Au niveau géographique, la violente chute de la note de la Chine impressionne. Sur la période, elle passe ainsi de 10,7 à 6,8. Cette forte correction se matérialise sur différents facteurs (indicateurs avancés, consommation, échanges, activité). Le facteur immobilier était déjà très mal orienté depuis plusieurs mois. Le choix d’une politique très stricte vis-à-vis de la Covid-19 explique en grande partie ce mouvement. Du coté des États-Unis, la note reste relativement stable (11,3 au lieu de 11,5). L’économie américaine apparait comme robuste actuellement. En zone euro, la note baisse de 10,7 à 9,9 mais le scénario catastrophe avec une récession à venir ne nous semble pas crédible au vu de cette dynamique.

Concernant la Covid-19, le variant Omicron est aujourd’hui un sujet secondaire pour les investisseurs… à l’exception de la Chine. En effet, le choix des autorités chinoises de mener une politique zéro covid avec des confinements de villes entières a un coût économique extrême. Celui-ci semble difficilement tenable même en actionnant les leviers budgétaires et monétaires. Le président Xi va devoir modifier son approche pour atteindre son objectif de 5,5% de croissance en 2022. L’exemple chinois montre que la Covid-19 est une endémie et non plus une pandémie. Cela reste néanmoins un problème lorsque cela concerne la deuxième économie mondiale !

 

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

* champs obligatoires

Veuillez sélectionner les communications que vous souhaitez recevoir :



Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien en pied de page de nos e-mails. Pour plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez visiter notre site.

Nous utilisons Mailchimp comme plateforme d'envoi. En cliquant ci-dessous pour vous abonner, vous reconnaissez que vos informations seront transférées à Mailchimp pour traitement.

En savoir plus sur les pratiques de confidentialité de Mailchimp.