La FED, trop conciliante, risque-t-elle de préparer la prochaine crise alimentaire mondiale ?

C’est la question qu’incitent à poser les vives réactions des cours de l’or et de la plupart des matières premières à la communication de la FED de cette semaine, même si l’envolée des transactions immobilières publiées depuis aux Etats-Unis a quelque peu atténué cette première réponse. La hausse de 9,5 % des ventes de logements existants en février, à leur plus haut niveau depuis près d’un an après leur rebond de 3,1 % en janvier, est assez largement contrariante, en effet, pour ceux qui avaient déduit des propos de J. Powell qu’ils réouvraient la porte à une probable baisse des Fed Funds[1] en juin.

Si, conformément à sa responsabilité, la FED nous explique avec moultes précisions les risques assortis au timing du changement de sa politique monétaire pour l’économie et l’inflation américaines, c’est peut-être surtout au-delà des frontières des Etats-Unis que l’impact d’un mauvais dosage de son action pourrait avoir les plus graves conséquences, en l’occurrence du côté des prix mondiaux des matières premières.

En dépit de leur déclin depuis la première moitié de 2022, les cours mondiaux des matières premières se sont stabilisés à des niveaux encore très élevés, par rapport à ce qu’ils étaient avant l’épidémie de covid. S’il y a bien des raisons géopolitiques et climatiques à cet état de fait, les excès de liquidités que les banques centrales n’ont pas su éponger ces deux dernières années semblent avoir une responsabilité de premier rang dans cette situation. Il fait, dès lors, peu de doutes qu’un assouplissement trop précoce de la politique de la FED, de par son influence sur l’environnement monétaire international et les perspectives de demande, ne tarderait pas à créer les conditions d’une possible embardée des cours mondiaux, susceptible, non seulement, de dégénérer en une nouvelle vague d’inflation, mais, également, en une remontée des prix agricoles que la précarité alimentaire en présence rendrait sans délai insupportable pour de nombreuses populations, du monde émergent notamment.

Termes et définitions
1. Fed Funds ( Fed Funds ) Les Fed Funds sont des prêts à court terme effectués entre les banques commerciales aux États-Unis. Les banques…
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
Interview de Fleur Pellerin, Korelya Capital, par l’Expert Invest
Suiv.
La chronique IsoBourse du 23 mars 2024
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.