La génération Z est-elle une épine dans le pied des banques centrales ?

La génération Z, née entre 1996 et 2012, représentera bientôt une part plus importante sur le marché du travail que les baby boomers. Pourtant, les banques centrales n’ont pour le moment aucune donnée économique sur cette génération, qui permettrait d’anticiper leurs comportements en cas de récession. Pourquoi les économistes et les politiques ne doivent-ils pas minimiser l’importance de cette génération ? Réponse avec John Plassard, spécialiste en investissement chez Mirabaud. Ecorama du 24 novembre 2023, présenté par David Jacquot[1] sur Boursorama.com

Termes et définitions
1. David Jacquot. David Jacquot est un journaliste et animateur de télévision français. Wikipédia
Commentaires 1
  1. Entre 11 et 30 ans… Du coup il y en a une partie qui doit ranger sa chambre et une autre sur laquelle on compte pour faire tourner l’économie. Pas simple en effet d’en sortir des stats.

    Termes et définitions
    1. David Jacquot. David Jacquot est un journaliste et animateur de télévision français. Wikipédia
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
L’aube se lève sur les nordics, ne seraient-ils pas les grands gagnants de 2024 ?
Suiv.
La Grèce revient en catégorie « Investment Grade »
Plus de publications