L’attractivité comparée des États-Unis et de la zone euro

On peut comparer l’attractivité des États-Unis et de la zone euro en comparant :

  • les entrées de capitaux à long terme, en particulier les entrées d’investissements directs ;
  • l’évolution du taux de change du dollar par rapport à l’euro ;
  • le niveau d’investissement en nouvelles technologies.

On voit, depuis la création de l’euro :

  • que l’attractivité de la zone euro par rapport à celle des États-Unis était forte de 2001 à 2015 ;
  • que cette attractivité relative de la zone euro a fortement chuté depuis 2016.

Trois mesures de l’attractivité comparée des États-Unis et de la zone euro

Nous pensons que l’attractivité relative des États-Unis et de la zone euro peut se mesurer en examinant :

  • les entrées de capitaux à long terme, en particulier les entrées d’investissements directs ;
  • l’évolution du taux de change de l’euro par rapport au dollar ;
  • le taux d’investissement en nouvelles technologies.

Ces[1] trois mesures de l’attractivité résument l’attractivité pour les investisseurs, financiers et dans l’économie réelle, des deux pays et le niveau technologique des deux pays, qui est un déterminant important de leur attractivité.

Termes et définitions
1. Consumer Expectations Survey ( Ces ) Le Consumer Expectations Survey (Enquête sur les Attentes des Consommateurs) est une enquête périodique qui vise à mesurer les attentes et les perceptions des ménages concernant différents aspects économiques, tels que l'inflation, les dépenses de consommation, le revenu disponible, le crédit, l'épargne et l'emploi.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
Les 10 meilleurs fonds Actions Monde sur 3 ans au 31/12/2023
Suiv.
BCE : juin comme horizon
Plus de publications