L’aube d’une nouvelle ère pour les actions indiennes

Grâce aux fondamentaux prometteurs des entreprises indiennes, le marché actions du pays devrait devancer ses homologues émergents.

L’Inde entre dans l’histoire.

À la fin de l’année dernière, l’Inde est devenue la cinquième économie mondiale, à la place du Royaume-Uni. Il y a quelques semaines, elle a été le premier pays parvenant à faire atterrir un engin spatial au pôle Sud de la Lune. Et ce mois-ci, elle a accueilli dans sa capitale, New Delhi, le sommet du G20, qui réunit les principales économies mondiales. C’était la première fois qu’une nation de l’hémisphère sud organisait cet événement.

Chacun de ces accomplissements serait déjà, à lui seul, un exploit. Mais mis bout à bout, ils nous offrent un puissant rappel de l’influence exercée aujourd’hui par l’Inde sur la scène économique et géopolitique mondiale.

Les investisseurs doivent en tenir compte.

Ce mois-ci, la valorisation du marché boursier indien a battu un record historique, avec 3 800 milliards de dollars. De plus, les actions indiennes surperforment leurs homologues des marchés émergents depuis quelque temps. 

Elles semblent même en bonne voie pour se détacher encore davantage dans les années à venir. Les titres indiens pourraient ainsi constituer une part plus importante des portefeuilles d’actions mondiales. 

Une croissance en forte expansion

L’économie indienne affiche des fondamentaux prometteurs.

Elle enregistre non seulement l’une des croissances les plus rapides au monde, mais elle est aussi l’une des plus diversifiées. Sa force réside dans cette diversité. C’est l’une des raisons pour lesquelles la croissance du PIB réel du pays a été beaucoup moins volatile que celle de ses homologues émergents (voir Fig.1).

Concentration FR
* L’indice va de 0 à 1. Un nombre proche de 1 indique une économie très concentrée. Source: Pictet Asset Management, CEIC, Refinitiv, CNUCED. Hors période Covid (T1 2020 – T2 2021)

Sa diversité est le fruit de son imposant secteur industriel, d’un marché de la consommation en pleine expansion et d’une concurrence en hausse. Cela a également aidé les entreprises indiennes à générer des bénéfices supérieurs aux entreprises des autres pays émergents. (Fig. 2).

RoE fr
Source: Refinitiv, données couvrant la période allant du 01.01.2010 au 01.09.2023

Les investissements de l’Inde dans les technologies et la numérisation de son économie devraient stimuler davantage la rentabilité des capitaux propres de ses entreprises.

L’un des projets phares du gouvernement est India Stack. Son objectif est d’améliorer les infrastructures et l’accès en ligne.

La rapide numérisation de l’Inde (avec notamment un programme d’identification numérique, un système de transfert d’argent instantané ou encore les vérifications en ligne pour les clients) permet aux consommateurs des régions urbaines et rurales d’effectuer des paiements dématérialisés, aux commerçants de réaliser des transactions sans papier et aux citoyens d’accéder aux services publics en ligne.

Tout cela contribue à améliorer l’inclusion financière à travers tout le pays, à renforcer la productivité et à réduire la corruption.

Du point de vue des investisseurs, de telles mesures donnent surtout aux PME la possibilité d’accéder plus facilement à des crédits destinés à la croissance des entreprises.

Ces entreprises, qu’on appelle également MPME (micro, petites et moyennes entreprises), forment une part importante de l’économie indienne. Elles sont à l’origine de 30% du PIB indien et de plus de 40% de ses exportations. Pourtant, plus de neuf MPME sur dix n’ont pas accès au crédit formel.

L’économie numérique du pays représente environ 22% de la production totale. Avec le déploiement des réseaux 5G, son rythme de croissance devrait accélérer. La taille de l’économie numérique devrait ainsi être multipliée par six dans les années à venir et atteindre 1 000 milliards de dollars d’ici 20302.

Les entreprises indiennes affichent désormais l’un des volumes de paiements numériques en temps réel les plus élevés au monde. En 2022, elles représentaient 46% des paiements mondiaux en temps réel3.

Selon nous, l’Inde se maintiendra à l’avant-garde du monde numérique grâce à l’essor de diverses plateformes en ligne dans des domaines tels que le crédit, le commerce et la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
La Lettre d’Edouard Carmignac
Suiv.
L’Espresso des marchés du 17 Octobre 2023
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.