Le billet Monocle AM : “Le split”

Normalement un split, c’est quand le cours d’une action est beaucoup monté, on redivise l’ancienne action en X nouvelles, pour que le prix soit à nouveau abordable pour les petits porteurs.

Financièrement ça ne change rien : j’avais une pizza avec 4 parts, je divise la même pizza en 8 parts : chaque nouvelle part est la moitié de la précédente mais la pizza n’a pas changé de taille. 2 fois plus de parts 2 fois plus petites.

Exemples de split : en 2020, après de fortes hausses de leurs cours respectifs, Apple et Tesla annoncent des splits. Pourquoi pas.

Maintenant, il y a un mois, on a vu arriver un split plus folklorique : Amazon. Car Amazon annonce ce split alors que la hausse de son cours sur les derniers mois c’est nada, zero, nicht. En fait depuis 18 mois, l’action tourne autour de $ 3000. La seule raison de ce split semblerait donc de vouloir redonner des couleurs au cours de bourse. Ca a bien marché, mais pendant quelques jours seulement : in fine, rappelez vous, la taille de la pizza ne change pas. Le marché a mis quelques jours à intégrer cette notion, mais c’est désormais le cas : Amazon vaut toujours ce soir près de $ 3000.

Aujourd’hui, voici le split qu’on ne pouvait voir arriver que dans un marché aussi gamestopien que l’actuel : Shopify. Car qu’a fait le cours de Shopify depuis 18 mois ? Il a perdu 66%. L’action est passée de $ 1500 à $ 600. Le split après une baisse, c’est une nouveauté 2022. C’est un signe des temps. Un peu désespéré comme mouvement, et ça ne changera pas la taille de la pizza.

Shopify publie dans 15 jours. Si vous êtes actionnaire, je rappelle que Shopify est valorisée ce soir près de $ 80 Milliards. Au dernier trimestre, elle a dégagé un profit opérationnel de $ 14 Millions…

Excellente semaine,

Charles

Prec.
Casinos: Partouche acceptera bientôt des cryptomonnaies dans ses casinos
Suiv.
Un capital en voie d’extinction