Mode | La revue de presse économique et financière

Le défi XXL de la mode grande taille : un non-sens économique

Agence SAND

En France, s’habiller au-delà de la taille 46 relève du parcours du combattant. Hormis internet et la fast fashion, l’offre demeure bien maigre. Mais à l’ère de l’inclusivité, le secteur montre quelques évolutions, essentiellement portées par de jeunes marques.

En février 2020, Leslie Barbara Butch a fait la une de Télérama. La DJ et militante féministe y pose nue sur un fond carmin assorti à son rouge à lèvres . Elle ne regarde pas le lecteur, le laissant libre d’étudier ses formes autant qu’il le souhaite : « Mon corps est gros, je l’assume, je le montre », revendique l’activiste.

Mais si elle a accepté de s’afficher ainsi, ce n’est pas uniquement pour frapper les esprits. Aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est aussi parce qu’elle a du mal à trouver des vêtements à sa taille, 54/56. « Si j’ai posé à poil, c’est parce que personne ne veut m’habiller ! Pour la mode, les gros n’existent pas, on ne veut pas de nous, on nous invisibilise », affirme-t-elle, avec autant de colère que de tristesse.

Lire la suite

Vous avez trouvé cette publication intéressante ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier à noter cette publication.

Merci pour votre vote !

Vous pouvez ajouter un commentaire (optionnel).

Dites-nous en plus (optionnel) :

Total
1
Shares
Publications similaires