Le fonds souverain de Norvège a perdu plus de 150 milliards d’euros en 2022, soit la plus grosse perte depuis la crise de 2008 ! 

Le fonds souverain de la Norvège, le plus gros au monde avoir perdu plus de 150 milliards d’euros en 2022 du fait des mauvaises performances des marchés financiers provoqués par la guerre en Ukraine et la détérioration économique mondiale.

Le fonds dans lequel le pays nordique  verse ses revenus pétroliers a terminé l’année avec un rendement négatif de 14,1%, correspondant à des pertes de 1.637 milliards de couronnes. 

Au 31 décembre, sa valeur totale restait à un montant colossal de 12.429 milliards de couronnes (1.148 milliards d’euros), soit 2,3 millions de couronnes pour chaque Norvégien.

La situation mondiale a eu “un impact négatif tant sur le marché actions que le marché obligataire, ce qui est très inhabituel”, souligne la Banque de Norvège.

Environ 69,8% de la valeur du fonds est en action, pour 27,5% en obligations et 2,7% dans l’immobilier.

En 2021, le fonds avait engrangé 1.580 milliards de couronnes, et 1.070 milliards en 2020, dopés par l’afflux de liquidités.

Prec.
L’Espresso des marchés du 31 janvier 2023
Suiv.
Une journée sur les marchés : le 31.01.23
Plus de publications