Le graph et la plume | Les actualités économiques et financières

Le Graph et la Plume : la bibliographie de Financière de La Clarté

Pour le lancement de cette nouvelle rubrique “Le Graph et la Plume”, nous avons invité la Financière de La Clarté à partager sa bibliographie.

Chez Financière de La Clarté, nous sommes persuadés que la lecture est une source intarissable de connaissances et qu’elle est essentielle pour enrichir perpétuellement notre philosophie d’investissement. Nous partageons avec vous nos principales références.

Margin of safety

Klarman, S. (1991). Harper Collins.

Ce livre écrit en 1991 par Seth Klarman (Beaupost Group) est un intemporel de notre bibliothèque. Bien que difficile à acheter (rare et cher) il n’en reste pas moins une bible pour tout investisseur de long terme et « stock-picker ». A noter qu’il n’existe pas de traduction française de l’ouvrage. Les citations que nous retenons :

«  Le plus grand défi consiste à maintenir la patience et la discipline nécessaires pour acheter uniquement lorsque les prix sont attractifs et à vendre lorsqu’ils ne le sont pas, en évitant la frénésie de performance court terme qui affecte la plupart des acteurs du marché. » Introduction

« A long terme, l’approche fondée sur la valeur fonctionne si bien que peu de défenseurs de la philosophie, voire aucun, ne l’abandonnent jamais. » p.88.

Security Analysis

Graham, B., & Dodd, D. (2015). Valor Editions.

L’œuvre majeure de Benjamin Graham & David Dodd est le socle fondamentale de la stratégie d’investissement dans la valeur. Ce Magnum opus est un incontournable et sa dernière édition rassemble les commentaires de légendaires investisseurs (Buffett, Klarman, Marks…). Les citations que nous retenons :

« C’est dans l’univers de sociétés souvent ignorées, que l’investisseur trouvera logiquement son intérêt et que l’analyste financier saura montrer ses talents. » p.71.

«  A notre avis, acheter sur des perspectives à court terme, c’est acheter des valeurs spéculatives. La faiblesse de cette stratégie est que le cours intègre déjà le consensus de marché. » p.631.

Le petit livre pour battre le marché

Greenblatt, J. (2011). Valor Editions.

Dans « le petit livre pour battre le marché », Joel Greenblatt (Gotham AM) présente les principes de base de la stratégie « Value-Quality » (notamment reprise chez Financière de La Clarté). Ce livre retrace limpidement la méthodologie pour investir avec sens et résultats. Les citations que nous retenons :

« Le cours des actions varie fortement sur de courtes périodes. Ce qui ne signifie pas que la valeur des mêmes sociétés a considérablement changé durant cette même période. En fait, la Bourse agit comme un type un peu fou appelé Monsieur LeMarché. » p.48.

« Malgré le fait que, sur le court terme, Monsieur LeMarché puisse fixer le cours en fonction de son humeur, c’est la véritable valeur de la société qui devient, sur le long terme, importante à ses yeux. » p.105.

Value Investing : Tools and Techniques for Intelligent Investment

Montier, J. (2009). Wiley.

« Value Investing : Tools and Techniques for Intelligent Investment » est sans doute mon ouvrage préféré (Thibault Le Flanchec). Acheté dans la librairie Waterstones de Cambridge, cet ouvrage de 394 pages est ce que j’aurai voulu écrire. Le raisonnement de Montier (GMO) est structuré, clair, logique. Je ne compte plus le nombre de fois où il a été ouvert. Fort heureusement, sa couverture cartonnée est robuste ! A noter qu’il n’existe pas de traduction française de l’ouvrage. Les citations que nous retenons :

« Dans le monde de la finance moderne, l’amour des chiffres a remplacé le désir de réflexion critique. Tant que quelque chose est associé à un numéro, il est considéré comme une vérité de l’Évangile. La recherche montre que les gens sont souvent dupés par l’utilisation de la pseudoscience. Le simple fait de rendre les choses complexes fait que les gens les croient davantage! Les gestionnaires de risques, les analystes et les consultants sont tous coupables d’utiliser la pseudoscience pour promouvoir une illusion de sécurité. Nous devons tous être sur nos gardes contre le déploiement artificiel de nombres insignifiants. La pensée critique et le scepticisme sont les outils les moins notés (et les plus rares) de notre monde. » p.29.

« On passe trop de temps à essayer d’en savoir de plus en plus sur de moins en moins, jusqu’à ce que l’on sache tout sur rien. Rarement, voire jamais, nous nous arrêtons et demandons ce que nous devons vraiment savoir! » p.195.

Plus riche, plus sage, plus heureux

Green, W. (2022). Valor Editions.

Ma dernière découverte (Thibault Le Flanchec). Loin des livres académiques et parfois monotones, dans cet ouvrage Green retrace ces échanges avec des références de l’investissement (Monnish Pabari, Sir John Templeton, Howard Marks, Charlie  Munger…). Un puit d’anecdotes couplé à un style d’écriture dynamique et plaisant. Il est ici plus question de philosophie, d’art de vivre et de pensée, que de chiffres et d’études quantitatives. Les citations que nous retenons :

« Il n’y a aucune récompense pour les investisseurs frénétiques. Au contraire, réussir en investissement consiste essentiellement à attendre ces rares moments où les chances de gagner de l’argent dépassent largement celles d’en perdre. » p.34.

« Nous ne sommes pas payés pour être actifs, juste pour avoir raison. » p.38.

Total
0
Shares
Prev
La BCE a finalement décidé de s’engager plus nettement dans la lutte contre l’inflation
Next
Il est où, hein, le Youki ?