Le marché de l’immobilier et de la pierre papier, bilan à mi-année

Avec des volumes d’investissement et une demande placée en hausse en France, 2022 a été une année plus que satisfaisante pour l’immobilier d’entreprise. Elle a toutefois été marquée par un ralentissement de l’activité notamment lié au contexte inflationniste, mouvement qui s’est confirmé au 1er trimestre 2023. Du côté de l’investissement immobilier, nous sommes donc actuellement dans une période d’ajustement où investisseurs, vendeurs et locataires sont en quête de nouveaux repères pour se positionner au regard du nouvel environnement macro-économique et financier. Du point de vue locatif, ces nouvelles conditions de marché se traduisent par une recherche plus exigeante en durabilité, centralité et services, elle-même confrontée à une offre plus restreinte en raison des politiques pour lutter contre l’artificialisation des sols.

Du côté du marché de la pierre-papier, la collecte des fonds immobiliers grand public a connu une baisse significative au 2e trimestre 2023 (source ASPIM). De plus, la dernière semaine de juillet a connu d’importantes annonces qui ont suscité des inquiétudes et questionnements. Dans ce contexte chahuté, il convient de rappeler que depuis quelques mois déjà, on ne parle plus du marché immobilier dans son ensemble, mais bien des marchés immobiliers. En effet, tous les segments ne réajustent pas au même moment ni avec la même ampleur. Certains secteurs immobiliers, certaines localisations voire certains immeubles par leur bonne santé locative, leur modernité et leur bons fondamentaux s’avèrent être plus défensifs que d’autres. 

Placement long-terme par définition, la SCPI est un produit d’épargne qui offre un couple risque-rendement attractif et qui a su prouver sa résistance lors de nombreux cycles économiques. Exposée au marché de l’immobilier, elle présente des amortisseurs puissants qui viennent lisser les évolutions des prix du marché de l’immobilier : un patrimoine diversifié et moderne limitant le risque par rapport à la détention en direct et une construction singulière entre prix de part et valeur de reconstitution permettant d’absorber une partie des corrections du marché, pour autant que le prix de part soit en borne basse. Les sociétés de gestion n’ayant pas toutes les mêmes stratégies ni les mêmes fondamentaux, toutes les SCPI ne devraient pas réagir de la même manière.

Une politique de gestion conservatrice, ADN de La Française, qui fait plus que jamais sens

Cette approche prudente et proactive que La Française prône prend aujourd’hui tout son sens : une politique d’investissement sélective, une politique d’arbitrage soutenue et une politique de gestion locative à l’écoute permanente de nos clients locataires. 

Cet ADN Core se traduit par d’excellents indicateurs immobiliers (un montant à l’investissement sur le 1er semestre de près de 500 M€ et près de 330 M€ engagés ou sous promesse, des taux d’occupation des immeubles d’environ 90%, des taux d’encaissement des loyers proches des 100%, des cessions générant des plus-values satisfaisantes). À cela s’ajoutent des indicateurs financiers robustes (financement limité, réserves de plusieurs mois, prix de part bien positionné en borne basse par rapport à la valeur de reconstitution) qui soutiennent la distribution et la valorisation des prix de parts de nos SCPI. 

Enfin, la politique ESG[1] engagée depuis de nombreuses années et l’évolution de notre offre servicielle avec Wellcome by La Française sont des preuves complémentaires et tangibles du professionnalisme et de la capacité d’écoute permanente portés à nos locataires, nous permettant de les accompagner dans un environnement économique complexe et de faire évoluer notre patrimoine avec son temps.  

Positionnement et orientations pour la fin d’année 

Nous l’avons tous vu dernièrement, le monde des SCPI n’est aujourd’hui pas épargné et tend vers plus d’hétérogénéité. Les autorités de tutelles ont recommandé aux sociétés de gestion de faire preuve de transparence à la suite de l’analyse à mi-année de la valeur de patrimoine. 

Pour sa part, La Française REM reste fidèle à son approche alliant prudence et gestion de bon père de famille et poursuit l’analyse relative à la valorisation du patrimoine de ses SCPI. Ce que nous pouvons vous dire à ce jour, c’est que nous restons confiants envers la qualité de nos patrimoines et le positionnement de nos SCPI. En effet, et comme évoqué précédemment, nous disposons de fondamentaux solides et nécessaires pour appréhender le contexte de manière sereine : 

  • un bon positionnement de nos prix de parts, 
  • des taux d’occupation et d’encaissement très satisfaisants du fait d’une sélection rigoureuse de nos locataires et d’une écoute proactive de leurs besoins, 
  • et des patrimoines de qualité répondant aux critères ESG. 

Pour conclure, il ne faut à nouveau pas perdre de vue les caractéristiques principales de la SCPI : un produit de rendement et un produit d’épargne long terme. Elle a su prouver par le passé sa résilience lors de nombreux cycles économiques. Investir dans l’immobilier, c’est investir dans le temps long, et la stabilité des loyers, voire les hausses remarquées sur certains actifs, viendront protéger la valeur des actifs durant cette transition.

Nous tenons à vous assurer de la mobilisation de l’ensemble de nos équipes. Tenir nos engagements auprès de nos porteurs de parts, répondre aux attentes de nos partenaires et être à l’écoute de nos locataires restent notre priorité.

Analyse de la société de gestion La Française REM basée sur ses propres convictions – 26 juillet 2023

Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. La durée de placement minimale recommandée par la Société de gestion est de 9 ans. Comme tout investissement, l’immobilier physique (bureaux, locaux d’activités, entrepôts, commerces, etc.) présente des risques : absence de rentabilité potentielle ou perte en capital, risque de variabilité des revenus, capital investi non garanti. La SCPI n’étant pas un produit coté, elle présente une liquidité moindre comparée aux actifs financiers. Les conditions de cession (délais, prix) peuvent ainsi varier en fonction de l’évolution, à la hausse comme à la baisse, du marché de l’immobilier et du marché des parts de SCPI.

Termes et définitions
1. ESG. L’ESG (Environnement, Social et Gouvernance) est un terme générique qui désigne les critères de responsabilité sociale et environnementale…
Prec.
La dégradation de la note souveraine des US fait plonger les indices
Suiv.
Bourse HEBDO du 4 août 2023
Plus de publications