Le mois de mai a encore été volatil pour le crédit des marchés émergents

La classe d’actifs est affectée par le ralentissement en Chine et par la guerre en Europe de l’Est. Le principal moteur de performance du mois a été la volatilité du marché des taux et les importantes sorties de capitaux du crédit EM. En effet, le début du mois a été marqué par la flambée des taux d’intérêt américains avec une hausse de 50 bps du taux directeur de la Fed impactant et détériorant directement les fondamentaux des marchés émergents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
Talking heads – Loans: a potential sweet spot in SME lending

Talking heads – Loans: a potential sweet spot in SME lending

Suiv.
Pollution numérique : invisible mais pas indolore
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.