Suede | FiBee : La revue de presse économique et financière

Le rôle de catalyseur des gérants d’actifs : du reporting aux mesures concrètes

En 2020, Aberdeen Standard Investments a mandaté une étude approfondie sur les cinq plus grands marchés européens de l’assurance: le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France, l’Italie et la Suisse. Notre objectif était d’évaluer comment les investisseurs du secteur de l’assurance répondaient aux défis environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Le rapport complet couvre les pratiques actuelles, les objectifs futurs et les opinions des principaux décideurs de 60 compagnies d’assurance européennes.

L’une des principales conclusions de notre rapport concerne les pratiques d’investissement durable des compagnies d’assurance qui ne se limitent pas à leurs propres activités mais s’étendent également aux actifs externalisés. Tandis que les compagnies d’assurance progressent dans leur processus d’investissement durable, leurs attentes vis-à-vis des gérants d’actifs sont clairement plus élevées.

Aujourd’hui, la plupart des politiques d’investissement durable concernent déjà aux actifs externalisés (81% des participants), et les critères ESG sont de plus en plus intégrés dans les appels d’offres (35% des participants).

Le rôle essentiel des gérants d’actifs

Si la majorité des participants accordent une importance significative à la démarche ESG dans la sélection et le suivi des gérants d’actifs, leurs attentes diffèrent en fonction de leur maturité en tant qu’investisseurs durables.

Les novices en la matière recherchent avant tout les conseils et le soutien de leurs gérants d’actifs. Compte tenu de la complexité de l’investissement durable, 30% des participants estiment qu’ils sont à la traîne par rapport aux gérants d’actifs et ne sont donc pas en mesure de remettre en question leurs méthodologies ESG. Globalement, ces compagnies d’assurance sont satisfaites des méthodologies de leurs gérants d’actifs et de leur capacité à s’adapter aux directives élémentaires (par exemple, le respect des listes d’exclusion).

À l’autre extrémité du spectre, les compagnies d’assurance les plus avancées dans leurs pratiques ESG sont mieux placées pour évaluer celles des gérants en matière d’investissement durable. Elles se méfient de plus en plus de « l’ESG-washing », recherchent une intégration efficace des critères ESG et sont capables d’imposer leurs propres directives ESG aux mandats de gestion..

Elles sont en capacité d’identifier greenwashing parmi leurs gérants. L’insistance excessive sur les références en matière de développement durable et la course au changement d’image des gammes de fonds existantes pour leur donner une dimension ESG les ont amenées à sonder les gérants d’actifs pour obtenir des exemples d’intégration ou d’engagement ESG.

Une compagnie d’assurance-vie britannique a affiché un certain cynisme issu de son expérience : « Il y a tellement de gérants d’actifs s’adonnent à greenwashing. Ils sont tous pionniers dans ce domaine. Ils sont tous les meilleurs en matière d’ESG. Il n’est pas toujours facile de juger qui est sérieux et qui ne l’est pas en matière de développement durable, mais au fil du temps, nous commençons à voir certains masques tomber ».

Les attentes les plus fondamentales concernent les engagements du gestionnaire d’actifs en matière d’investissement durable au niveau de l’entreprise. L’adhésion aux Principes des Nations-Unies pour l’investissement responsable est devenue une condition préalable pour 52% des participants. Les compagnies d’assurance s’efforcent de plus en plus d’identifier les gérants d’actifs possédant une démarche ESG cohérente en interne. Au-delà de la publication de politiques ESG, elles s’attendent à ce que le développement durable soit pris en compte à tous les échelons de l’entreprise. Les compétences de recherche internes (31% des participants) et l’aptitude des gérants de portefeuille et des commerciaux à être à l’aise avec le jargon ESG (28% des participants) sont de plus en plus considérées comme des indicateurs d’une intégration ESG efficace.

La quête d’une intégration efficace : une opportunité pour les gérants d’actifs

Dans leur quête d’une intégration ESG efficace, les compagnies d’assurance étendent leurs pratiques d’investissement durable au-delà du simple reporting et prennent des mesures concrètes.

L’efficacité de l’intégration ESG découle du niveau d’interaction entre l’analyse ESG et l’analyse financière, et des responsabilités ESG assumées par les gérants de portefeuille. Que l’analyse ESG soit menée par une équipe dédiée ou par des analystes financiers, les gérants de portefeuille doivent être en mesure d’utiliser efficacement ces nouvelles informations.

Les compagnies d’assurance se tournent désormais vers leurs gérants d’actifs pour relever ce défi, avec deux objectifs essentiels : gérer efficacement les risques et contribuer aux solutions.

Une gestion efficace des risques

Le premier objectif, qui est inhérent au secteur de l’assurance, consiste à exploiter les informations ESG pour améliorer la gestion des risques. Les compagnies d’assurance ont réclamé avec insistance, et de différentes façons, de la part de leurs gérants d’actifs qu’ils assurent cette transition.

Certaines ont exigé le passage à des indices de référence climatiques dans leurs mandats de gestion actions et obligataire, une pratique qui devrait se poursuivre dans un contexte où l’indice de référence de l’UE en matière de transition climatique et l’indice de référence aligné sur les accords de Paris se démocratisent.

Une compagnie d’assurance-vie britannique explique comment cela fonctionne. « La plupart de nos actifs sont détenus dans le cadre de mandats de gestion passive d’actions ou d’obligations. Nous avons entamé des discussions avec nos gérants pour qu’ils modifient leurs indices de référence et adoptent des indices plus résilients au changement climatique. S’il s’avère qu’ils sont réticents à le faire, nous nous tournons simplement vers d’autres gérants ».

D’autres cherchent à réduire leur exposition aux actifs les plus risqués, principalement dans la perspective du changement climatique. Les compagnies d’assurance exigent de plus en plus de leurs gérants d’actifs qu’ils se tiennent à l’écart des actifs les plus risqués en recourant aux innovations en matière d’évaluation des risques climatiques.

Les compagnies d’assurance accordent de l’importance à l’engagement ainsi qu’au désinvestissement. Par exemple, on attend désormais régulièrement des gérants d’actifs qu’ils s’engagent auprès des émetteurs pour s’assurer que leurs modèles économiques prouvent leur résilience dans divers scénarios climatiques.

Les entreprises novices dans leur démarche ESG, qui ne sont pas encore en mesure d’exiger quoi que ce soit de leurs gérants d’actifs, recherchent un soutien en matière de gestion des risques. Ils identifient une réelle opportunité pour les gérants d’actifs de les guider dans leur compréhension des risques extra-financiers, notamment au niveau du changement climatique.

Contribuer aux solutions

Le deuxième objectif des compagnies d’assurance est de s’inscrire dans une démarche durable par le biais de leurs investissements. Elles s’efforcent de trouver de nouveaux moyens d’atteindre les ODD et se tournent vers les gérants d’actifs en vue d’innover.

Les actifs privés à impact et les instruments cotés innovants (obligations vertes, obligations durables, etc.) retiennent leur attention. Ces actifs les aident à atteindre leurs objectifs en matière de développement durable et à proposer à leurs clients des solutions d’investissement innovantes et concrètes.

Ces deux objectifs d’amélioration de la gestion des risques et de contribution aux solutions durables représentent une réelle opportunité pour les gérants d’actifs de renforcer leurs relations avec les compagnies d’assurance en fournissant et en collaborant à l’élaboration de solutions et de services ESG et à impact.

Vous pouvez lire le rapport complet de notre étude sur le secteur de l’assurance en cliquant ici.

Vous avez trouvé cette publication intéressante ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier à noter cette publication.

Merci pour votre vote !

Vous pouvez ajouter un commentaire (optionnel).

Dites-nous en plus (optionnel) :

Total
1
Shares
Publications similaires